AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez

Les rêves des uns sont les actes des autres [PV Jewel Gryffondor]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Ernesto de Oropesa Acecha

Ernesto de Oropesa Acecha


Messages : 108
Date d'inscription : 21/05/2019
Localisation : En chasse


Les rêves des uns sont les actes des autres [PV Jewel Gryffondor] Empty
MessageSujet: Les rêves des uns sont les actes des autres [PV Jewel Gryffondor] Les rêves des uns sont les actes des autres [PV Jewel Gryffondor] EmptyDim 26 Mai - 2:06

C'était donc ça Poudlard? Rien de bien impressionnant, une école quoi. Ses élèves étaient bien sûr autre chose que des nobliaux ou bourgeois en mal d'érudition et de leçon pompeuse donnée par des mecs ayant ouvert trop de bouquins greco-romains, mais cela restait une école au final. Les gens venaient y apprendre, s'y instruire et tout un tas d'autres conneries du genre. Si il était ici ce n'était certainement pas par plaisir, il escortait la "reine-mère", cette femme dont il partageait la couche et protégeait les arrières. Dont il torturait la soeur aussi, mais c’était là un tout autre sujet. Il était pour l’instant privé de son petit plaisir, de sa friandise. Ils avaient dut la laisser derrière, libre, dieu seul savait ce que le monstre ferait en son absence, mais Irène avait insisté et il n’avait pas l’autorité de lui dire non, pas si il voulait rester dans ses bonnes grâces en tout cas. Malgré tout, dieu que tout cela était dépourvu d’intérêt et ces petits jeux n’étaient pas à son goût, se plonger dans les intrigues était nécessaire à son ambition, mais c’était fatiguant.

Pour le moment, il avait réussi à échapper à tout ça en se réfugiant dans la volière, tous ces ronds de jambes et ces visite de lieux aussi rasoirs les uns que les autres, ces rires avec des gens qui ne représentaient aucun intérêt autre que le sang qu’il pourrait leur faire verser. Leurs guides ne rattrapaient clairement pas Rodric était un idiot total et Salazar un enfoiré prétentieux, le duo fonctionnait dans un genre d’alchimie bizarre qui tenait à moitié du miracle et à moitié de l’entente obligatoire. Esquiver la compagnie de tout ces gens n’avait rien d’ardu, il n’était pas dans son éléments au milieu de toutes ces tractations et ronds de jambes, il était un homme d’action avant tout. Il était parti s’isoler dans la volière, un lieu peu fréquenté visiblement car à part le nombre incroyable d’oiseau, il n’y avait pas âme qui vive à l’exception de quelques élèves. Pour quelqu’un qui avait reçu le tutelage d’un proche, l’idée de s'asseoir dans une salle avec d’autre personnes pour apprendre semblait ridicule, mais bon, il fallait bien que les jeunes apprennent d’une manière ou d’une autre.

Accoudé à une rambarde, ils observait les hiboux et corbeaux aller et venir, l'école maintenait une intense correspondance qui n'avait rien d'illogique, après tout, leur ambition était grande et ils devaient se donner les moyens de les accomplir. Au loin, il avait une vue incroyable sur les environs du château, les forêt, le parc, le labyrinthe, tout. Il profitait de cet instant de calme quand un mouvement attira son attention sur le côté. Un tissu se faufila au coin d'une porte, intrigué, il avança avec calme vers la vision furtive. Alors qu'il était presque à la porte il percuta par erreur une personne sortant par là, elle n'était pas vêtue du même tissu en tout cas, il toisa avec un certain mépris celle qui lui faisait face.

-Désolé.

Le cœur n'y était clairement pas.
Revenir en haut Aller en bas
Jewel Gryffondor

Jewel Gryffondor
SERDAIGLE ◊ noble


Messages : 171
Date d'inscription : 08/05/2019


Les rêves des uns sont les actes des autres [PV Jewel Gryffondor] Empty
MessageSujet: Re: Les rêves des uns sont les actes des autres [PV Jewel Gryffondor] Les rêves des uns sont les actes des autres [PV Jewel Gryffondor] EmptyLun 27 Mai - 12:11

Les rêves des uns sont les actes des autres



feat. @Ernesto de Oropesa Acecha


S'éloigner du monde lui semblait vital aujourd'hui. Jewel se sentait épuisé par toutes ses visions qui la hantaient ces derniers temps. Il n'y avait que de la violence. Un homme qui se fait bourreau et dont le visage lui paraît si effrayant quand il laisse parler la noirceur de son être. Jewel se demande encore combien de temps, elle va pouvoir supporter tout cela. La pauvre n'en a parlé à personne ni à sa famille ni à Siegfried. Elle a bien trop peur de les inquiéter et surtout qu'ils ne peuvent rien faire à part la voir plonger dans une peur sans limite. Que peut faire Jewel à part trouver un moyen de prendre le contrôle de son don avant que celui-ci ne la plonge dans la folie. Il y a des jours où elle peine à refaire surface se demandant quelle réalité est la vraie. Elle se sent envieuse de ceux qui peuvent maîtriser un don si compliqué. La jeune fille vient à se demander pourquoi la voyance l'a choisi ? Elle, la plus faible de la famille Gryffondor. N'aurait-il pas été plus logique que cette capacité soit accordé à William, beaucoup plus posé et fort qu'elle ? Pourquoi les dieux ont accordé cette grâce, mais aussi ce fardeau à une jeune fille si frêle. Tant de questions et si peu de réponses. En tout cas, pour Jewel, il était plus difficile de deviner ce que les dieux murmurent pour sa personne que pour les autres.

Il serait bien trop beau de deviner son destin autant que l'on peut deviner son entourage. La voyance a des limites et sa propre existence est celle de la jeune Gryfondor. Alors, pour palier à ce manque d'information, mais surtout à l'horreur qui peut combler odieusement son pauvre esprit maltraité de sang et de violence, Jewel trouve refuge dans la volière. Ce lieu lui offre une certaine paix de l'esprit, une sérénité qui vaut mille couronnes si ce n'est bien plus encore. Après tout, la paix de l'âme et du cœur est un trésor que tous recherche au moins une fois dans sa vie. Le jour où Jewel aura trouvé la façon de fermer son esprit et de ne l'ouvrir qu'en cas de nécessité, elle se considérera comme la sorcière la plus riche du monde magique et moldu réuni.

Caressant un hibou qui venait d'arriver, la jeune fille lui donne à manger tournant la tête à l'entrée du serviteur qui s'en occupait habituellement. Jewel le salue et lui sourit comme à son habitude.

« Lady Gryffondor, vous n'avez pas à faire cela. »

« Cela ne me dérange point et puis, je me sens bien ici. »

Le serviteur se sent toujours pris au dépourvu par le comportement si simple de cette damoiselle de la noblesse. Il est vrai que Jewel ne s'est jamais senti plus supérieur envers une autre personne. Pour elle, l'égalité faisait loi, un comportement par toujours compris de ses pairs, mais apprécié par une bonne partie. Même si les visions peuvent devenir un fardeau, ils offrent néanmoins une grande ouverture d'esprit et la possibilité de comprendre que ce qui nous semble être problématique n'est qu'une épreuve qu'il faut surmonter avec patience et courage. Est-ce pour cette raison que les dieux ont choisi Jewel ?

La jeune fille finit par quitter la pièce, l'esprit un peu ailleurs sans réellement regarder devant elle. À tort, parce qu'elle se cogna contre une personne. « Oh, veuillez m'excu... »

-Désolé.

Sa voix ne put finir sa phrase. Son esprit lui jouait-il des tours ? Pourquoi ? Le regard de Jewel se fit plus effrayé devant cet homme qu'elle reconnaissait sans mal. Était-il réel ? Ou bien n'était-ce qu'une nouvelle vision qui se confondait à la réalité ? La jeune Gryffondor se sentait complètement égarée. Quand son esprit se laisser aller, elle assistait impuissante au mal qu'il pouvait faire ou bien avait l'impression d'en être victime. Toujours est-il que par moment, la vision était si lourde à gérer qu'elle forçait son esprit à effacer ce qu'elle voyait. Était-ce la bonne solution ? En tout cas, cela apaisait son cœur d'une douleur qui se faisait de plus en plus ressentir par moment. D'ailleurs, sans s'en rendre compte, la jeune fille posa sa main sur sa poitrine pour en ressentir la course effrénée de son palpitant. Ses tempes martelaient sa pauvre tête au point que cela en devient à peine supportable. Est-il réel ? C'est la question qui tournait en boucle dans sa tête.

« Un souci lady Gryffondor ? » Le serviteur lui était soudainement apparu comme une chance de remettre les pieds sur terre. La jeune fille put constater que lui aussi voyait bel et bien cet homme sur le pas de la porte.

« Non, tout va bien... » Sans doute, pensait-il qu'elle s'était perdue dans une nouvelle vision. C'était mieux ainsi et puis, le don de la jeune Gryffondor était connu de tous. Ce n'était pas une chose qu'elle dissimulait. De toute manière, ce n'était même pas une chose que l'on pouvait faire si aisément. « Je vous prie de m'excuser messire. » Fit-elle en faisant une révérence même si la peur ne quittait pas son cœur. Reculant de quelques pas, Jewel laissa le passage au serviteur. Ce dernier ne se doutait de rien, il avait tant à faire que la damoiselle n'osait pas demander son aide. « Êtes-vous perdu messire ? Je ne crois pas vous connaître. » Un demi-mensonge, parce qu'elle voyait la part la plus sombre de cet homme en vision, mais en réalité, elle ne le connaissait aucunement.



CODAGE PAR AMATIS
AVATARS PAR DANDELION & zuz

_________________


Revenir en haut Aller en bas
Ernesto de Oropesa Acecha

Ernesto de Oropesa Acecha


Messages : 108
Date d'inscription : 21/05/2019
Localisation : En chasse


Les rêves des uns sont les actes des autres [PV Jewel Gryffondor] Empty
MessageSujet: Re: Les rêves des uns sont les actes des autres [PV Jewel Gryffondor] Les rêves des uns sont les actes des autres [PV Jewel Gryffondor] EmptyLun 27 Mai - 23:42

C'était quoi ça? Non pas que le regard effrayé de la frêle jeune fille lui déplaise, bien au contraire il aimait voir cet air dans les yeux des gens. Mais il était relativement interloqué, il n'avait rien fait à celle-là... il en était presque sûr en tout cas. Il n'était pas ici depuis peu et il n'avait pas encore torturé d'Anglais, sauf ce vieux mendiant qui avait osé dégueulasser ses bottes il y as une semaine, et vu son accent, la demoiselle était du pays, aussi sûr que son faciès harmonieux la distinguait du clochard. Ernesto se voyait bien défigurer tel visage de quelques coups de lame bien placés, il avait toujours ses outils de base sur lui après tout, dans un sens elle lui rappelait Flore avec sa fragilité apparente. Restait à espérer que ce n'était pas un trait commun des lycans femelle du coin, il en avait déjà une à gérer et pas la tête à s'en frapper un. Et dans le coin ils semblaient presque tolérer ce genre de monstres, entre Cadmus, ce petit nobliau minable qui pensait pouvoir s'embarquer SA captive et adepte d'un mode de vie risqué consistant à se mettre à dos un homme plus que vicieux : Ernesto. En tout cas elle commençait à vérifier son intégrité physique, le bourreau saisissait l'ironie de la situation, si elle était passée entre ses mains, elle aurait vérifié plus que son cœur et ses tempes. Un petit sourire mesquin s'afficha sur son visage, mais son plaisir fut ruiné par le serviteur.

Une gryffondor donc, pires que des cafards ceux-là, ils étaient donc partout, restait à savoir son degré d'affiliation avec l'autre abruti souriant de tout à l'heure. Il attendait que ce mauvais moment passe, elle ne devait pas avoir grand chose à faire d'un étranger et elle... ho non, ho non non non. Elle n'entamait pas le dialogue là? Quelle chierie! Il resta de marbre, soufflé dans son élan, inutile d'esquiver, c'était une Gryffondor et Irène était en pleine tractation, il n'allait certainement pas gâcher tout ces beaux efforts en se montrant détestable, il avait d'ailleurs pris congé pour cela. De tout les endroits de cet immense château ou en rencontrer un autre, il fallait que ce soit ici. C'était une plaisanterie, en tout cas il sentait quelque chose de familier avec elle, une impression étrange, une résonance. Il haussa un sourcil avec circonspection, il n'avait pas l'habitude qu'on lui donne du messire, il n'était que le descendant d'un baron sans terre, la plus basse noblesse qui soit, le seul espoir étant de devenir chevalier ou d'entrer à la cour pour inverser la vapeur, beaucoup d’appelés, peu d'élus. Il savait que les anglais étaient des plus attachés à l'étiquette ceci dit.

-Baron Ernesto de Oropesa Acechar milady Gryffondor. Je ne suis pas perdu, mais vous remercie de votre sollicitude. Je profitais juste de la vue.

Ho bien sûr il parlait surtout des environs, mais Jewel n'était pas mal non plus. Malgré tout, il ne pouvait s'ôter ce sentiment étrange qu'elle lui disait quelque chose, il la fixa un bref instant avec un air étrange. Difficile de prendre une marche à suivre, la situation était tout sauf attendue de sa part et cette impression étrange lui collait comme un tas de goudron. Il n'aimait pas l'incertitude car elle menait à l'échec, son esprit travaillait à cent à l'heure pour tenter de démêler les filles, se remémorant tout les visages vu jusqu'ici, il était sûr qu'il ne l'avait pourtant jamais rencontré, et encore moins torturée si elle était en un seul morceau, Ernesto aimais ses trophées conservés avec soin dans l'éthanol.

-Lady Gryffondor donc? Un lien avec Godric je suppose.

Ses yeux se rétrécirent dans un air inquisiteur, il préférait savoir où il mettait les pieds avant de commettre un impair.
Revenir en haut Aller en bas
Jewel Gryffondor

Jewel Gryffondor
SERDAIGLE ◊ noble


Messages : 171
Date d'inscription : 08/05/2019


Les rêves des uns sont les actes des autres [PV Jewel Gryffondor] Empty
MessageSujet: Re: Les rêves des uns sont les actes des autres [PV Jewel Gryffondor] Les rêves des uns sont les actes des autres [PV Jewel Gryffondor] EmptyDim 2 Juin - 11:39

Les rêves des uns sont les actes des autres



feat. @Ernesto de Oropesa Acecha


N'avez-vous donc jamais ressenti cette impression horrible et effrayante qui vous étreint le cœur lorsque vous rencontrez certaines personnes ? Que leur regard témoigne de leur âme et d'un manque d'émotions que l'on ne peut que remarquer. C'est ce que ressent en ce moment même la pauvre Jewel qui pense plonger dans une nouvelle vision. Se retrouvant à la place des victimes qu'elle a souvent pu voir être malmené par celui qui se trouve en face d'elle. D'ailleurs, savait-il réellement qui elle était hormis l'appartenance à la famille Gryffondor ? Cette simple question tournait en boucle dans l'esprit de la jeune fille qui tenait de se conduire le plus normalement possible, mais la disparition du serviteur la mettait dans une mauvaise position. Cependant, en même temps, que craignait-elle ? S'en prendre à elle, c'est se lancer dans une guerre avec Godric et ses sœurs. C'était un risque inconsidéré. Dans un sens, elle restait hors de danger, mais pas pour autant dans un sentiment de sécurité. Cependant, elle devait tenir bon et se montrer la plus agréable possible. Néanmoins, la jeune fille avait clairement l'impression de l'ennuyer. Si elle pouvait partir, Jewel le ferait sans nul doute, mais ses jambes refusaient de lui obéir en ce moment.

-Baron Ernesto de Oropesa Acechar milady Gryffondor. Je ne suis pas perdu, mais vous remercie de votre sollicitude. Je profitais juste de la vue.

Pourquoi ne parvenait-elle pas à croire à cela ? Sans doute, parce que les visions lui revenaient en tête, lui rappelant à quel point, cet homme pouvait être immonde. À présent, en plus d'un visage, la jeune Gryffondor possédait le nom du bourreau. Son palpitant ne cessait de battre à un rythme effréné, mais sa propre respiration se faisait calme avec toute la violence qu'elle se donnait pour parvenir à garder cette contenance. C'est son frère Godric qui serait fier d'elle, mais en même temps, la jeune fille doute que ce dernier l'aurait laissé en une compagnie si douteuse.

-Lady Gryffondor donc? Un lien avec Godric je suppose.

« Il est mon frère. » Fit-elle en toute simplicité. Sa question impliquait donc de définir plus encore son appartenance à l'un des directeurs de Poudlard. « Je suppose que vous l'avez déjà rencontré. » Que pouvait-elle dire d'autre honnêtement ? Elle voulait bouger, mais plus aucun membre lui obéissait. Il faut qu'elle dise quelque chose. Tenter de comprendre sa présence en ces lieux. « Que nous vaut l'honneur de votre présence ici, messire ? » Elle doutait qu'il soit ici pour suivre des cours. Définitivement, Jewel se sentait mal en sa présence. Ce n'était pas facile d'agir convenablement quand on a dans la tête les exactions d'un tel personnage.



CODAGE PAR AMATIS
AVATARS PAR DANDELION & zuz

_________________


Revenir en haut Aller en bas
Ernesto de Oropesa Acecha

Ernesto de Oropesa Acecha


Messages : 108
Date d'inscription : 21/05/2019
Localisation : En chasse


Les rêves des uns sont les actes des autres [PV Jewel Gryffondor] Empty
MessageSujet: Re: Les rêves des uns sont les actes des autres [PV Jewel Gryffondor] Les rêves des uns sont les actes des autres [PV Jewel Gryffondor] EmptyMar 4 Juin - 0:44

Dans la famille Gryffondor il venait de piocher la sœur. Mais visiblement ces abrutis au grand cœur et à la générosité incroyable étaient partout sur son chemin aujourd'hui. Bon après fallait le dire que c'en était une, quand on voyait le frangin et ce qu'il disait des autres, elle faisait tâche dans le portrait de famille. Si fragile, à l'apparence si innocente et pure, elle lui faisait penser à une esclave qu'il avait "connue" fut un temps, il n'en restait pas grand chose et lady Gryffondor ferait bien de ne pas se balader dans la forêt à la nuit tombée si il y chassait, pas sans escorte en tout cas. Pourquoi il pensait à ça, ah oui, cette lueur tenue de peur qu'il voyait dans son regard. Ernesto réprima un sourire malsain, mieux valait la jouer fine, une sœur de Duc anglais c'était une jolie prise, mais il devait en savoir plus, connaît ton ennemi et toutes ces conneries. Surtout qu'elle entamait la conversation. Finalement ça pouvait être amusant, il voulait en savoir plus et la lady aussi.

-En effet milady, il est difficile à rater.

C'était un fait, Godric était du genre visible et bruyant, plutôt balèze aussi, il ne tenterait pas le coup contre un homme de sa trempe. C'était un vétéran endurci au maintient impeccable et assuré, il devait être redoutable sur un champs de bataille, et il était presque sûr que le prendre par surprise ne suffirait même pas à en venir à bout. Elle profita de sa brève contemplation pour enchaîner, il lui offrit un sourire poli.

-J'escorte la Reine-mère de grèce et Princesse du trône d'Espagne. Je fait aussi du repérage pour de futures chasses, mon vrai métier, je dirige ces dernières pour mon Roi. Loin du pays, cette charge me manque.

Ça c'était vrai, il n'avait rien chassé d'Espagnol depuis trop longtemps, le gibier local serait sûr de revigorer ses instincts maintenant endormis. Il caressait l'espoir de ramener quelques créatures magiques locales pour sa salle des trophées, il y en avait quelques-uns de dangereux à ce qu'il se disait. Il ne lâcha pas la sœur de Godric du regard, il était temps pour madame de passer à la question, de lui livrer quelques informations croustillantes, elle semblait déjà avoir un peu peur de lui, il devait savoir pourquoi afin de mieux s'en servir. Il décida de se montrer amical, son sourire gagnant en chaleur presque charmant, son visage comme animé soudain par la flamme de l'humanité, cela n'avait rien de la joie pure qu'il avait en faisant couler le sang ou de son air maussade/sérieux habituel. Une vision presque choquante quand on le connaissait.

-Je suppose que vivre dans l'ombre d'un tel homme n'est pas aisé.

Il avait senti l'amertume dans sa manière de formuler son « Je suppose que vous l'avez déjà rencontré. », le grand Godric pouvait cacher quelques trucs et la déstabiliser ne pourrait que le servir pour lui tirer les vers du nez.

-Mon père était un homme présent.

Un bel enfoiré oui!
Revenir en haut Aller en bas
Jewel Gryffondor

Jewel Gryffondor
SERDAIGLE ◊ noble


Messages : 171
Date d'inscription : 08/05/2019


Les rêves des uns sont les actes des autres [PV Jewel Gryffondor] Empty
MessageSujet: Re: Les rêves des uns sont les actes des autres [PV Jewel Gryffondor] Les rêves des uns sont les actes des autres [PV Jewel Gryffondor] EmptyDim 9 Juin - 11:26

Les rêves des uns sont les actes des autres



feat. @Ernesto de Oropesa Acecha


Jewel ne pouvait retirer les visions qu'elle avait pu avoir de cet homme. Mais pourquoi ne criait-elle pas à l'aide ? Pourquoi ne fuyait-elle pas ? Son corps ne voulait plus lui obéir certes, mais elle restait une Gryffondor entêtée et elle savait que si celle-ci se faisait violence, alors, elle parviendrait à fuir loin d'ici et de chercher de l'aide chez son frère ou bien une autre personne de confiance. Peut-être devrait-elle en parler à Alberic si elle n'arrivait pas à trouver Godric, qui avait fort à faire autant avec les dragonniers, que l'école et l'entraînement des nouvelles recrues. Ou peut-être Caddaric ou Salazar. En fait, une quelconque figure puissante lui permettrait de se sentir plus protégée et à son aise. La jeune fille ne manquait pas de protecteur et s'en prendre à elle serait déclarer la guerre à beaucoup de personne. Et personne ne pouvait fuir la colère d'un Gryffondor, c'est pour cela qu'il était rare de vouloir en contrarier un. Cependant, Jewel avait la certitude que cela amuserait cet homme au sadisme démesuré.

-En effet milady, il est difficile à rater.

Reprenant une certaine contenance, précaire certes, mais courageuse aussi, la jeune fille hocha la tête. « Mon frère est un homme avec un charisme qui attire l'œil. » Elle est fière de sa famille. De son frère. De ses sœurs. Mais ses parents restaient des êtres qui lui sont trop étrangers pour se faire une idée. Jewel n'avait pu que voir de figure paternelle dans la présence constante de Godric. Alors oui, elle le considérait comme son père et son modèle. Elle savait que dans l'avenir, il marquerait l'histoire et protégera cette école au-delà de la mort parce qu'elle en a eu la vision. Alors, que celui qui lui faisait face ne serait plus qu'une poussière balayer par le vent.

-J'escorte la Reine-mère de grèce et Princesse du trône d'Espagne. Je fait aussi du repérage pour de futures chasses, mon vrai métier, je dirige ces dernières pour mon Roi. Loin du pays, cette charge me manque.

« Je peux comprendre. Une escorte comparée à la chasse ne doit pas être des plus attrayants pour un homme de votre stature. » Elle ne cherche pas à le caresser au sens du poil, mais elle ne veut pas non plus défaillir sous sa peur. Entêté à vouloir devenir courageuse, Jewel va finir épuisé avant la fin de cette journée. Si seulement, il pouvait avoir une âme généreuse pour l'éloigner d'ici.

-Je suppose que vivre dans l'ombre d'un tel homme n'est pas aisé.

« Je ne dirais pas cela. J'aime passer inaperçu en général. Mais malgré tout, je reste une Gryffondor donc on parle de moi autant que des miens. » Même si elle n'est pas une guerrière, Jewel est connue pour la justesse de ses visions. Bien que la plupart ne soient qu'en référence à la mort. Bien, heureusement, pour la jeune fille, il lui arrive de voir de belles choses. Côtoyer la mort n'est qu'une continuité de la vie. Il y a peu, elle a perdu son cheval, mais ce dernier au-delà de la mort a su trouver un cavalier pour vivre son autre vie. Un cavalier qui autre que son frère. Soudainement, aussi étrange que cela puisse paraître, un parfum léger s'élève et fort reconnaissable pour la jeune Gryffondor qui reconnaît celle de son frère. À croire qu'il veut l'apaiser même s'il n'est plus là. Son courage revient, même si son cœur se brise parce qu'elle s'en veut toujours autant de ne pas avoir pu le sauver malgré sa vision. Mais Jewel était si jeune à l'époque.

-Mon père était un homme présent.

« Autant présent que vous ? » Jewel ne se leurre pas. Cette façon, d'être ne vient pas seule avec le temps. Il y a bien dû avoir un événement marquant qui l'est poussé à de telles extrémités. « Vous en imposez beaucoup aussi. Cela se voit. » Jewel pose son regard dans le sien et on peut sentir que ce dernier peut lire bien plus que l'apparence qu'on ne veut bien présenter. « Cependant, je suis curieuse, votre reine est ici pour quelle raison ? Diplomatique ? Ou bien est-elle curieuse de cette école ? » Jewel n'a pas souvenir d'avoir croisé cette femme, mais quelque chose la mettait en garde. Son instinct ou autre chose ?



CODAGE PAR AMATIS
AVATARS PAR DANDELION & zuz

_________________


Revenir en haut Aller en bas
Ernesto de Oropesa Acecha

Ernesto de Oropesa Acecha


Messages : 108
Date d'inscription : 21/05/2019
Localisation : En chasse


Les rêves des uns sont les actes des autres [PV Jewel Gryffondor] Empty
MessageSujet: Re: Les rêves des uns sont les actes des autres [PV Jewel Gryffondor] Les rêves des uns sont les actes des autres [PV Jewel Gryffondor] EmptyVen 14 Juin - 1:32

Une famille soudée donc, cette façon d'exprimer ses liens du sang comme un groupe soudé dénotait clairement de liens puissants, c'était pas de bol, mauvaise pioche. Ernesto sentait cependant l'effort que semblait faire la jeune gryffondor pour maintenir sa composition, elle avait une certaine fragilité qui attirait le côté sadique du bourreau, qu'il était dur de se contenir face à telle offrande. Il n'était pas là pour ça de toute façon, et tout cela était très étrange. Une odeur se fit sentir, ses sens se mirent en éveil et il regarda autour de lui l'air de rien, essayant de remarquer qui faisait irruption, mais il n'y avait personne, pourtant il y avait un relent étrange dans l'air, comme si quelqu'un était passé. Une sensation des plus étrange qui ne plaisait pas du tout à Ernesto, ses dons de voyance lui offrait un accès unique à une perception supérieure du monde, mais dieu qu'il était plus agréable d'être dans le présent. Qu'on ne s'y trompe pas, il adorait la magie et les mondes qu'il ouvrait, mais beaucoup oubliaient parfois que le monde physique était tout aussi dangereux qu'un puissant sortilège, que le fer pouvait percer la peau tout autant que la magie. Ernesto n'avait jamais négligé cela, il n'était pas le plus grand mage, mais il savait comment les tuer de manières qu'ils ne soupçonneraient pas.

L'héritière au titre de duchesse rebondit instantanément sur la perche qu'il lui avait tendu, certes c'était pour créer un faux lien entre eux et mieux la tromper, mais la lady avait bien cerné Ernesto, un peu trop bien peut-être, sans oublier cette nouvelle confiance en elle qu'il ressentait, il n'aimait pas ça, elle devrait trembler, il le souhaitait, il le désirait. Une petite flatterie plus tard, elle retournait la situation en se faisant poseuse de question, il réprima un sourire cruel, gardant sa contenance, mais ce petit jeu pouvait bien lui plaire finalement. Lady Gryffondor voulait s'offrir une petite danse avec le diable au clair de lune? Elle serait servie.

-La reine-mère de Cebrián s'intéresse de près à l'école. Les sorciers espagnols pourraient venir étudier ici, ce qui serait une incroyable opportunité, l'Espagne aura besoin d'alliés.

Il lui fit un sourire énigmatique, dieu savait quelle opportunité pouvait se présenter dans cet endroit ou le soleil était aussi timide qu'une débutante à la cours d'un empereur. Il fallait cependant jouer le jeu, creuser peu à peu, tenter de percer le secret de cette sensation étrange que Jewel provoquait, elle était assez déstabilisante il fallait bien l'avouer. Il s'appuya sur la rambarde en pierre du balcon ou ils se trouvaient, son regard observant les alentours, bon ok ils avaient de belles forêts par contre. Il eut un petit rire.

-Vous avez aussi une certaine présence vous même milady.

Son regard la transperça comme une flèche en plein coeur. Son ton restait courtois et poli, mais il avait du mal à camoufler son intérêt pour ce qu'elle provoquait.

-Je peux sentir quelque chose, et mon flair de chasseur ne m'a jamais trompé.
Revenir en haut Aller en bas
Jewel Gryffondor

Jewel Gryffondor
SERDAIGLE ◊ noble


Messages : 171
Date d'inscription : 08/05/2019


Les rêves des uns sont les actes des autres [PV Jewel Gryffondor] Empty
MessageSujet: Re: Les rêves des uns sont les actes des autres [PV Jewel Gryffondor] Les rêves des uns sont les actes des autres [PV Jewel Gryffondor] EmptyMar 18 Juin - 0:30

Les rêves des uns sont les actes des autres



feat. @Ernesto de Oropesa Acecha


La jeune Gryffondor d'où ce courage lui venait. En était-elle finalement détentrice comme le reste de sa fratrie ? Où n'était-ce qu'une folie déguisée pour connaître celui qui comble ses visions d'horreur. Jamais encore, elle n'avait fait face à un tel bourreau et elle ne l'a jamais souhaité. Cependant, il se trouve que les dieux en ont décidé autrement pour elle n'en sait quelle raison. Comment faire pour s'extirper d'une telle situation ? Elle le sait, elle devrait le dire à Godric, mais comment y parvenir s'en soulever l'inquiétude de son aîné lorsqu'il saura de quoi en retourne certaines de ses visions ? C'était tellement d'être détentrice d'un tel don sans que son entourage éprouve la peur de perdre quelqu'un dans un monde où l'on ne fait plus la différence entre l'esprit et la réalité. Seuls, les dieux savent à quel point Jewel souhaite avoir un contrôle parfait de ce pouvoir si chaotique par moment.

-La reine-mère de Cebrián s'intéresse de près à l'école. Les sorciers espagnols pourraient venir étudier ici, ce qui serait une incroyable opportunité, l'Espagne aura besoin d'alliés.

Voilà une information qui n'était pas pour plaire à la jeune fille. Elle qui de coutume encourage de s'ouvrir au monde, la voilà bloqué. Si une telle personne est au service de cette reine, Jewel craint fortement du malheur qu'elle pourrait apporter à son pays pas sa seule présence. Mais il y a aussi une chance infime que cette femme ne sache rien du sadisme de celui qui la sert. En toute honnêteté, Jewel se retrouve bien incapable de se faire un avis sans avoir rencontré cette reine. Elle préfère se faire sa propre opinion pour cela. Néanmoins, le reste de son peuple a tout à fait le droit à l'éducation offert par Poudlard, mais pas pour si servir une reine aussi instable que la personne qui lui fait face.

Cependant, sans comprendre réellement pourquoi, sans doute à grand effort d'énergie, la jeune Gryffondor garde son attitude calme et ce léger sourire sur ses lèvres. La profondeur de son regard oscillant entre peur et contenance. C'était très dur de se maintenir et Jewel avait ce parfum insistant de son défunt frère autour d'elle qui était comme un bouclier protecteur. Comme si rien ne pouvait l'atteindre désormais.

« D'alliés ? » Voilà le mot qui l'a particulièrement frappé. En quoi l'Espagne a besoin d'alliés ? Une guerre qui s'annonce ? Une prise de pouvoir ? Ou bien faisait-elle carrément fausse route. Cela sonnait tellement étrange dans l'esprit de la jeune fille.

-Vous avez aussi une certaine présence vous même milady.

C'est ce qu'on lui dit par moment. Mais elle trouve sa présence plus fade que celle de ses aînés. Cependant, Jewel se contente de jouer les damoiselles gênées par ce compliment passant une mèche de sa longue chevelure derrière son oreille. « Vous trouvez ? » Elle n'attendait pas vraiment de réponse à dire vrai.

-Je peux sentir quelque chose, et mon flair de chasseur ne m'a jamais trompé.

« Attention ! » Fit-elle en agrippant les bras du bourreau pour le retirer de la trajectoire d'une pierre qu'on lui lançait. Il n'y avait pourtant personne à part eux et les volatiles mangeant et buvant tranquillement. C'est comme si la foudre la frappait alors qu'elle venait de poser la main sur lui. L'instinct avait parlé plus vite que sa raison. L'envie de protection alors que cet être ne le méritait aucunement. Le regard de Jewel observe partout, mais ne voit rien. Pas de présence humaine, cela est sûr. « Désolé, nous avons quelques fantômes un peu trop joueur à Poudlard. Ce doit être l'un d'eux qui aura fait une farce. » Elle se tourne vers lui. « L'essentiel, c'est que vous n'avez pas été blessé. » Sinon qui sait ce qu'il aurait pu faire une fois seul pour déverser sa colère. « Et vous-même, qu'attendez-vous de notre pays ? Hormis protéger votre reine, bien entendu. » Il fallait qu'elle sache quel danger, il représentait pour le pays, la cour et ceux qu'elle aime.



CODAGE PAR AMATIS
AVATARS PAR DANDELION & zuz

_________________


Revenir en haut Aller en bas
Ernesto de Oropesa Acecha

Ernesto de Oropesa Acecha


Messages : 108
Date d'inscription : 21/05/2019
Localisation : En chasse


Les rêves des uns sont les actes des autres [PV Jewel Gryffondor] Empty
MessageSujet: Re: Les rêves des uns sont les actes des autres [PV Jewel Gryffondor] Les rêves des uns sont les actes des autres [PV Jewel Gryffondor] EmptyDim 25 Aoû - 20:05

Ernesto se heurtait à un mur visiblement, la jeune gryffondor ne lâchait rien d'utile ou qui puisse lui permettre de prendre un quelconque ascendant psychologique. Ça et cet espace de courage, un sort? une potion? Il le sentirait. Mais le voile entre monde des morts et des vivants semblait plus faible à mesure que les secondes s'écoulaient, comme si quelqu'un l'avait transpercé violemment et maintenait sa présence coûte que coûte. C'est là qu'un avertissement le surpris, un cailloux vola et Ernesto sentit la prise de la jeune gryffondor sur son bras le tirer, il aurait sans doute put arrêter le projectile une fois prévenu de son arrivée, mais il se laissa mener avant de recevoir une explication des plus cocasses. Des fantômes, certes ils aimaient à pulluler par ici, mais le maître de chasse ne se serait pas douté un seul instant qu'ils puissent en venir à ce genre d'actions. Peut-être le responsable n'aimait pas vraiment ce qui se passait dans les environs, mais il n'en avait cure.

Ce bref instant de danger avait éveillé ses sens, il sentait son sang circuler à toute vitesse. Il avait toujours eut un don pour se jeter à corps perdu dans l'action, mais il avait parfois du mal à en sortir, son regard traduisait un certain stress et sa voix s’accéléra un peu.

-Vous avez des invités turbulents.

Il émit un petit rire, voilà un choix de mot adapté.

-Je n'ai rien à attendre de ce pays milady, je suis ici car mon roi me l'ordonne et que mon devoir ne me permet pas vraiment de lui désobéir de quelque manière que ce soit. Mais vous avez une faune magique intéressante, je pourrait ramener quelques trophées de cette excursion.

Il lui offrit un sourire entendu, ses objectifs ici étaient tout autre, l'Angleterre était une formidable opportunité de terminer un travail long de plusieurs années, la tâche ne serait pas aisée vu son rang ceci dit. Car se marier à la fille d'un roi, même une bâtarde, nécessitait de mettre en place un très grand nombre d'éléments favorables. Car si elle était destinée à un seigneur local, Flore ne verrait jamais son rêve de finir ses jours ici se réaliser. Ernesto devrait sacrifier tout ce qu'elle pensait posséder pour cela, et il aurait besoin d'un bon moment pour tout mettre à exécution, mais il réussirait, il en avait la certitude.

-Le devoir est tout ce qu'un noble sans terre as de précieux, mais mes services peuvent me mener loin, mon roi apprécie mon travail et me récompense avec largesse. Donc on peut aussi dire que j'spère de votre pays qu'il ne me compliquera pas trop la tâche.
Revenir en haut Aller en bas
Jewel Gryffondor

Jewel Gryffondor
SERDAIGLE ◊ noble


Messages : 171
Date d'inscription : 08/05/2019


Les rêves des uns sont les actes des autres [PV Jewel Gryffondor] Empty
MessageSujet: Re: Les rêves des uns sont les actes des autres [PV Jewel Gryffondor] Les rêves des uns sont les actes des autres [PV Jewel Gryffondor] EmptyMar 27 Aoû - 17:28

Les rêves des uns sont les actes des autres



feat. @Ernesto de Oropesa Acecha


Cet être dégageait tant de choses. De très mauvaises sensations, une aura si malsaine que le sourire de cet invité lui donnait des frissons qui parcourait son échine tout entier. S'il pensait que Jewel pouvait être trompé, il avait tort. Pour une fois, elle remerciait les dieux de lui avoir donné une apparence si naïve. Oh, bien sûr, il arrive à la jeune Gryffondor de l'être, mais aucunement dans des cas où des visions atroces viennent ternir son quotidien et où cet individu prend un malin plaisir à faire le mal sans se soucier de la personne qui lui fait face. Tout en lui respire le mal à l'état pur.

Alors pourquoi l'avait-elle sauvé de cette pierre qu'on lui lançait ? Il le méritait pourtant amplement. Néanmoins, la jeune fille avait un cœur bien trop doux et pur pour ne pas agir à l'instinct. Et les dieux, lui pardonneraient-ils d'être resté inactive à un geste qu'elle avait pressenti. Elle l'ignore et elle ne le saura sans doute jamais.

-Vous avez des invités turbulents.

« Sans doute oui. » Fit-elle simplement avant de retirer ses mains d'Ernesto. Le contact l’importunait bien qu'elle ne le montrait aucunement. Jewel se devait de garder une certaine contenance pour ne pas faire naître de soupçon de la part de cet homme. « Je suppose qu'en tant que fantôme, les jeux sont différents. »

-Je n'ai rien à attendre de ce pays milady, je suis ici car mon roi me l'ordonne et que mon devoir ne me permet pas vraiment de lui désobéir de quelque manière que ce soit. Mais vous avez une faune magique intéressante, je pourrait ramener quelques trophées de cette excursion.

Voilà qui était horrible de penser que cet homme viendrait à chasser juste pour avoir des victimes supplémentaires. Mais qu'allait-il chasser véritablement en sachant fort bien de quoi, il était capable. Mais ce qui perturbe d'avantage la jeune Gryffondor, c'est de savoir quel roi un tant soit peu muni de logique et de pitié puisse avoir un homme tel que cela à son service. Oh, la jeune fille n'ignore pas qu'il y a des devoirs qui lui restent inconnus. Son chemin à elle n'est fait que de prières et d'aider son prochain. C'était une future prêtresse ayant fait vœu de rejoindre l'ordre de sa religion pour s'y vouer. Mais cela semble être quelque peu compromis étant donné qu'elle se retrouvait perdue sur un chemin que Jewel peinait à comprendre.

« Mon frère prend beaucoup de précautions à ce qu'aucune créature que celles autorisées ne viennent près de Poudlard, mais en vous glissant plus loin dans la forêt sans doute, trouverez-vous votre bonheur. »

-Le devoir est tout ce qu'un noble sans terre as de précieux, mais mes services peuvent me mener loin, mon roi apprécie mon travail et me récompense avec largesse. Donc on peut aussi dire que j'spère de votre pays qu'il ne me compliquera pas trop la tâche.

Ne jouait-il pas de vantardise ? Son roi est si fier et heureux de ce que fait cet homme. Bourreau. Tortionnaire. Tant de mots pour définir ce dont il est capable. Elle l'a vu et continue de le voir à travers ses visions terrorisantes.

« Je crains de ne pas comprendre. En quoi ce pays vous compliquerait votre tâche, messire ? » Qu'avait-il en tête exactement. Est-ce que son roi avait des plans bien précis ? Une invasion ? Jewel devait savoir pour ensuite en discuter avec son frère. Elle craignait déjà de la réponse. Beaucoup même.



CODAGE PAR AMATIS
AVATARS PAR DANDELION & zuz

_________________


Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé




Les rêves des uns sont les actes des autres [PV Jewel Gryffondor] Empty
MessageSujet: Re: Les rêves des uns sont les actes des autres [PV Jewel Gryffondor] Les rêves des uns sont les actes des autres [PV Jewel Gryffondor] Empty

Revenir en haut Aller en bas

Les rêves des uns sont les actes des autres [PV Jewel Gryffondor]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Estimé,Magloire Que sont devenues les fleurs du temps passé?
» Pourquoi les hommes sont-ils heureux ?
» LES DES SONT JETES ,LES DES SONT JETES.
» Ils sont fous ces Suisses !!!!
» Toutes les eaux sont couleur de noyade. [PV Aélis]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Founders era  :: Le château de Poudlard :: Les tourelles :: La volière-