AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez

mythe (ciana) - hot

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Ana-Malia Zahra

Ana-Malia Zahra
STAFF & ETRANGERE ◊ batarde & magie vaudou


Messages : 50
Date d'inscription : 12/05/2019


mythe (ciana) - hot Empty
MessageSujet: mythe (ciana) - hot mythe (ciana) - hot EmptyLun 27 Mai - 23:23

mythe
@Ciaràn E. McLaren & @Ana-Malia Zahra


Le soleil tombait à l'horizon, amenant avec lui une énième nuit à passer entre les murs du Flighty Witch, la maison close se fermant pour les quelques connaisseurs qui savaient ce qu'ils venaient y trouver. Toi - parmi tant d'autre - te pavanant en tenue extravagante et exotique, mettant en lumière la peau halée qui te rendait presque unique dans ces lieux. L'épiderme laiteuse des autres filles éblouissent les passants, ceux qui viennent pour trouver de quoi réchauffer leurs nuits sombres - tu restes cependant plus discrète, te faisant offrir aux bourses pleines, claquant ta langue dans une langue natale que personne ne comprend, dans des mots dont ils ne saisissent que les sons pour se faire exciter. Tu en ris, de ta capacité à les saisir entre tes doigts pour les tordre à ton bon vouloir - en leur laissant penser qu'ils sont maitres des lieux. T'as toujours pensé que le pouvoir n'se trouvait que rarement où ils pensaient l'avoir mis. Entre tes doigts, ce sont des flammes brûlantes qui fait perdre l'âme des maris fidèles. Soit-disant. Pas que la fidélité te soit une notion vitale - tu ne vis plus que pour survivre, voir un jour ta vengeance satisfaite pour ensuite retourner dans les îles où tu te sens moins à l'étroit.
Tout sens la transpiration, et la friture ici - tu ne saurais l'expliquer, te bouchant le nez pour survivre une nuit entière. Tu préfères ta chambre pour l'encens que tu y laisses brûler - faisant acte de scène pour les autres services que tu offres à tes clients (ou clientes) venus chercher vengeance comme toi. Le Vaudou est un art que t'as cultivée depuis ton enfance et l'amené en Angleterre te permet d'avoir quelques pièces de plus pour manger.

La nuit s'annonce profitable, lorsqu'après un premier client, tu vois qu'il se trouve du monde dans le salon où les hommes viennent chercher leurs filles pour la soirée. Tu te prends un moment pour te laver - avant que la porte ne claque, qu'un homme te regarde d'un air paniqué, avant que le maitre des lieux ne viennent le voir pour l'amener dans ses appartements sans doute. T'entends pas ce qu'ils murmurent en quittant les lieux, mais t'as le sentiment que c'est pas pour te plaire. T'as le coeur qui s'affole, les bruits à l'extérieur se faisant de plus en plus chaotique - tu décides d'prendre le temps de manger un fruit, de te détendre avant de chercher la prochaine bourse à prendre. T'as le regard d'une jolie voyageuse - duchesse ou comtesse, t'en as pas la moindre idée mais c'pas la première fois que tu la croises ces jours-ci - qui t'approche enfin avant un sourire carnassier.
Quand la porte s'ouvre à nouveau, qu'entre un soldat qui t'glace le sang. T'es la plus proche de l'entrée, et c'naturellement qu'tu lui fais face avec l'air le plus mauvais qu'tu te connais. « Qu'est-ce que tou fais ici, souldat ? » demandas-tu en le foudroyant du regard, reconnaissant rapidement son habit noir que te file des cauchemars. « Vas t'en. »

_________________
take my wings
and after that destroy me
Revenir en haut Aller en bas
Ciaràn E. McLaren
SOLDAT & STAFF ◊ chef d'armée

Ciaràn E. McLaren
SOLDAT & STAFF ◊ chef d'armée


Messages : 182
Date d'inscription : 10/05/2019


mythe (ciana) - hot Empty
MessageSujet: Re: mythe (ciana) - hot mythe (ciana) - hot EmptyJeu 30 Mai - 17:24

mythe
@Ciaràn E. McLaren & @Ana-Malia Zahra


Le combat est rude, difficile et t'es presque certain d'avoir vu tomber quelques camarades auquel tu tenais. Tes frères se battent avec la rage et l'acharnement qui caractérise les nécromanciens et pendant un bon moment, vous ne voyez plus où vous frappez. Seulement l'ennemi est là et vous devez vous défendre, défendre les votre, votre terre, votre nation. Alors vous ne regardez pas le soleil qui décline au loin, vous n'entendez pas les oiseaux qui cessent de chanter pour laisser la place aux prédateurs nocturnes. Lorsque tout ceci cesse, vous êtes épuisé mais déjà quelques vikings s'enfuient en courant vers le village. « A la caserne ! Ramassez les blessés et prenez nos morts et honorez les ! Vous, avec moi ! » Dis-tu en montrant du bout de ton épée une petite troupe d'hommes, moins de vingt qui te suivent aussitôt. Vous vous mettez à courir vers le village, poursuivant les quelques vikings qui cherchent à s'échapper. Tes poumons sont en feu, tu as le visage tordu par l'effort mais ce n'est pas grave, l'adrénaline te tient et tu sais que tu pourrais encore courir un bon moment, tant tu te sent grisé par le combat qui vient de cesser. Les vikings se dissipent dans le village et se cachent un peu partout. Tu fais signe à tes hommes de les chercher pendant que toi tu rentres dans un petit bâtiment modeste, avec trois de tes hommes. Hors ce n'est pas une simple maison mais une maison de passe, si tu en juges par les hommes à moitiés nus et les femmes aux seins à l'air. « Qu'est-ce que tou fais ici, souldat ? »

Tu entends un de tes hommes se faire accoster et alors qu'elle lui ordonne de partir, tu le fais se pousser pour te planter devant elle. Sans bruit tu ôtes ton masque noir et ranges ton épée ensorcelée, afin de calmer les esprits qui s'échauffent. Tes hommes eux attendent le moindre mouvement pour attaquer. « Nous cherchons des vikings qui ce sont réfugié dans le village. Ils ce sont approchés du territoire de sa majesté et nous avons été en charge de les repousser. » Dis-tu en attachant ton casque à la ceinture de ton uniforme. « Avez-vous vu ces vikings ? » Que tu rajoutes en relevant la tête et en plongeant tes yeux dans les siens. Tu es frappé par sa beauté mais tu ne laisses rien paraître. Devant le silence des clients tu pousses un soupir.« Bien, nous allons fouiller cet endroit. Soyez tranquille, aucun mal ne vous sera fait. » Et alors que tu agites une main, tes hommes commencent à se diriger vers les chambres afin de chercher le ou les fugitifs.

_________________
Plus que trois fois mille.

    by Wiise


Dernière édition par Ciaràn E. McLaren le Mer 12 Juin - 3:22, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Ana-Malia Zahra

Ana-Malia Zahra
STAFF & ETRANGERE ◊ batarde & magie vaudou


Messages : 50
Date d'inscription : 12/05/2019


mythe (ciana) - hot Empty
MessageSujet: Re: mythe (ciana) - hot mythe (ciana) - hot EmptyMar 11 Juin - 22:27

mythe
@Ciaràn E. McLaren & @Ana-Malia Zahra


Tu te souviens de tout avec détails : des hurlements, de la peur, du feu, de cette odeur de cendre et de chair brûlée qui a rapidement empli l'air. Pas de dragons quand ils sont venus à Gozo, pourtant ils ont parcourut le village sur le dos d'ces monstres mortifères : les sombrals. Il ne se trouve rien que tu craignes plus que cela encore, sachant qu'ils sont messagers de la mort. Au-delà de cela, tu ne crains pas grand chose, et tu te tiens devant un soldat à moitié nue sans même sourciller. T'as aucune envie de les faire entrer, d'ouvrir la porte à ceux qu'tu exècres plus que tout dans c'foutu monde. T'as pas eut souvent l'occasion de les avoir en face de toi - cette fois tu entends pas baisser le regard. T'es meilleure, plus forte, et plus sauvage aussi. Tu l'repousses quand il tente de forcer l'entrée, le voyant qui disparait dans la pénombre.
Uniquement pour être remplacé par un homme plus grand encore, et plus sombre. Tu grognes presque, avant qu'il n'ôte son masque ce qui ne manque pas d'te faire taire. Tu restes alors patiente, serrant les poings, et inspirant durement pour garder un presque calme. Il range son épée brillante de magie - ce que tu prends pour une invitation à un cesser le feu. « Nous cherchons des vikings qui ce sont réfugié dans le village. Ils ce sont approchés du territoire de sa majesté et nous avons été en charge de les repousser. » Tu dis rien, te contentant de le fixer avec l'air le plus féroce que tu possèdes.

Tu veux ignorer son regard doux, son visage parfait, ses cicatrices, et son air - tu ne dis rien, tu restes à le fixer comme si la situation n'était pas dramatique. « Avez-vous vu ces vikings ? » « Lou seul Viking ici c'est vous. Sauvage. » Craches-tu quasiment à son visage, croisant les bras sur ta poitrine découverte, désireuse de ne pas leur faciliter la tête. Tu tournes un brin le regard autour de toi pour vois qu'tout le monde a arrête de bouger, qu'les filles sont figées aussi bien que les clients. Pas une pour être assez éveillée et prévenir le patron. « Bien, nous allons fouiller cet endroit. Soyez tranquille, aucun mal ne vous sera fait. » « Que - »  Trop tard, déjà les soldats passent autour de toi, et envahissent l'endroit. « Vous n'avez pas lou droat ! » Qu'tu hurles avant de partir à l'étage à la suite des autres, les voyant qui ont déjà mis leurs mains partout avant d'entrer dans ta chambre et d'envoir avec une de tes poupées à la main, l'air perplexe. « Repose ça avant que je tu maudisse. »


_________________
take my wings
and after that destroy me
Revenir en haut Aller en bas
Ciaràn E. McLaren
SOLDAT & STAFF ◊ chef d'armée

Ciaràn E. McLaren
SOLDAT & STAFF ◊ chef d'armée


Messages : 182
Date d'inscription : 10/05/2019


mythe (ciana) - hot Empty
MessageSujet: Re: mythe (ciana) - hot mythe (ciana) - hot EmptyJeu 20 Juin - 1:50

mythe
@Ciaràn E. McLaren & @Ana-Malia Zahra


Tu sais que l'endroit est hostile à tes hommes et toi et pendant une seconde, tu te demandes pour qu'elle raison. Vous n'avez jamais fait de descente ici, il se passe des choses qui ne vous regardent pas et la plupart du temps, les clients sont aussi membres de l'armée. Alors pourquoi autant de méfiance ? Sans doute car il se trouve des choses que tu ne devrais pas voir. Tu t'en moques, ce soir tu ne cherches pas à faire tomber un établissement mais bien à retrouver un homme que tu cherches avec hâte, avant qu'il ne fasse la moindre victime supplémentaire. Tu as perdu des hommes, quelques thaumaturges et un dragonnier est tombé. Ce n'est pas le moment pour toi de chercher des problèmes, tu en as déjà sur les bras. « Lou seul Viking ici c'est vous. Sauvage. » Elle pourrait te cracher dessus que cela aurait le même effet. Tu restes surpris mais tu n'en montres rien, alors tu hausses les épaules. Tu voudrais la reprendre, lui dire que tu es bien loin d'un sauvage mais ce serait parler à un mur, ses yeux lancent des éclairs et si elle pouvait, elle te clouerait sur place. Sans regarder les clients à moitié nus et les filles de joie, tu ordonnes de fouiller l'endroit. Avant de monter à l'étage, suivi de prêt par la belle fille de joie qui semble être prête à te sauter à la gorge. « Vous n'avez pas lou droat ! » Tu te tournes vers elle avec un petit sourire. « Je suis le général en chef des nécromanciens. Représentant de l'autorité de sa majesté, j'ai tous les droits sur cet établissement. » Que tu dis en entrant dans une chambre et en ouvrant les placards. Un couple est au lit, s'arrête aussitôt en te voyant faire. « Je cherche un viking. Avez-vous vu quelque chose de suspect ? » L'homme ne dit rien mais hoche la tête de gauche à droite. Alors tu sors de la chambre en claquant la porte derrière toi. Puis tu entres dans une seconde, où un de tes hommes observe une étrange poupée.

« Repose ça avant que je tu maudisse. » Ton homme te regarde et tu hoches la tête, lui demandant par la même occasion de reposer cette poupée. Il s'enfuit sans un bruit, cherchant ailleurs. « Dés que nous aurons trouvés ce viking, nous partirons sans un bruit. C'est comme si nous n'étions jamais venus. » Que tu dis en te tournant vers elle. Tes yeux plongent dans les siens, à défaut de la regarder plus en détail et d’apercevoir son corps qui est à peine caché d'un tissu fin et transparent. « Comment vous appellez-vous ? » Que tu demandes en essayant de te montrer le plus amical possible. « Pourquoi êtes-vous si méfiante ? » Que tu poses encore comme question, n'ayant pas l'habitude de le faire mais tu voudrais savoir pourquoi elle est tant sur la défensive. Tu te doutes que vous n'êtes pas les bienvenus ici, mais elle semble avoir une vieille rancœur personnelle envers tes hommes. Ou du moins, envers l'autorité que vous représentez. « Votre accent n'est pas d'ici... D'où venez-vous ? »

_________________
Plus que trois fois mille.

    by Wiise
Revenir en haut Aller en bas
Ana-Malia Zahra

Ana-Malia Zahra
STAFF & ETRANGERE ◊ batarde & magie vaudou


Messages : 50
Date d'inscription : 12/05/2019


mythe (ciana) - hot Empty
MessageSujet: Re: mythe (ciana) - hot mythe (ciana) - hot EmptyJeu 25 Juil - 17:10

mythe
@Ciaràn E. McLaren & @Ana-Malia Zahra


T'as le coeur dans la gorge, son regard se perdant dans le tiens un instant. Et tu retrouves la lueur des eaux immenses, les vagues se frappant contre le bateau et la liberté qui s'insinuait dans tes veines. Tu oublies de respirer un instant, alors que tous les deux dans les escaliers vous vous faites face de la sorte. Tu voudrais le frapper, cracher à son visage, et le faire disparaitre, mais sa beauté te frappe de plein fouet, et tu restes sotte. Que dire, que répondre, que faire autre que regarder dans ses yeux bleus magnifiques le monde qui s'effondre. « Je suis le général en chef des nécromanciens. Représentant de l'autorité de sa majesté, j'ai tous les droits sur cet établissement. » C'est douloureux - retrouvant la cruauté des êtres qui t'ont brisé, qui ont pris ce que tu avais dans ton existence de glorieux alors qu'il se détourne. Tu as envie de hurler mais n'en trouve pas la force - le suivant plutôt dans les couloirs de cette maison que tu as décidé être la tienne. T'offrant à tous ceux qui avaient l'argent pour cela. Tu le vois disparaitre dans une chambre tandis qu'un de ses hommes va dans la tienne.
Et trouve une de tes poupées - le menaçant tout de suite de ta voix sourde et enragée. Il la pose, et tu le vois regarder au-delà de toi, pour te tourner et être encore face à ce chef. Lui qui pense avoir tous les droits parce qu'il est le monstre parmi les monstres. Et tu ne peux t'empêcher de te demander si c'est lui qui a fait brûler ta famille. « Dés que nous aurons trouvés ce viking, nous partirons sans un bruit. C'est comme si nous n'étions jamais venus. » « Mais vous êtes venous ici. » Dis-tu avec une accusation dans la voix, refusant de baisser le regard.

« Comment vous appelez-vous ? » Tu n'réponds pas, secouant la tête avec un dégout évident dans les yeux. Tu ne vas pas lui faire le plaisir de lui répondre, offrant ces parts de toi que tu gardes farouchement. « Pourquoi êtes-vous si méfiante ? » « Pourquoi êtes-vous aussi brutes ? » Qu'tu demandes en retour en regardant autour de vous, les nécromanciens allant et venant dans les chambres pour trouver le Viking. Tu sais qu'il doit se trouver loin à présent. Et tu voudrais juste qu'eux aussi soit loin. D'autant que le capitaine s'est rapproché, et comme tu es trop prétentieuse pour reculer tu te tiens plus froidement devant lui. « Votre accent n'est pas d'ici... D'où venez-vous ? » « Du feu de l'enfer. Pars d'ici, tu ni trouverais pas quoi tu cherché. » Dis-tu encore en sifflant entre tes dents. « Alors tou paye, ou tou pars. »


_________________
take my wings
and after that destroy me
Revenir en haut Aller en bas
Ciaràn E. McLaren
SOLDAT & STAFF ◊ chef d'armée

Ciaràn E. McLaren
SOLDAT & STAFF ◊ chef d'armée


Messages : 182
Date d'inscription : 10/05/2019


mythe (ciana) - hot Empty
MessageSujet: Re: mythe (ciana) - hot mythe (ciana) - hot EmptyVen 26 Juil - 16:10

mythe
@Ciaràn E. McLaren & @Ana-Malia Zahra


Afin de ne pas perturber l'endroit et les gens qui y sont, ce genre d'intervention ne doit durer que quelques minutes. Et vous devez faire en sorte qu'il ne reste rien derrière votre passage, de sorte qu'on ne puisse pas jurer sur l'honneur que vous êtes bien passé par là. C'est une habitude, un rythme à prendre et quand tu vois que tes hommes sortent des chambres les mains vides, tu comprends que le viking n'est sans doute plus ici depuis un moment. On l'a peut-être aidé à s'échapper, tu ne sais pas et tu ne vas pas passer tout le monde à la question pour le découvrir. Tant pis, cela vous aurait fait un bon témoin à interroger. « Mais vous êtes venous ici. » « Certes. » Dis-tu en haussant les épaules avant de faire signe à tes hommes qu'il reste quelques chambres à l'étage, les chambres des bonnes et de ceux qui font le ménage et la cuisine ici. Bien, il vous reste ça à voir et après vous pourrez partir. « Pourquoi êtes-vous aussi brutes ? » « Brutaux, vous voulez dire ? Nous n'avons fait aucun dégat, si ce n'est un de mes hommes qui a regardé votre poupée. » Dis-tu alors qu'un petite troupe monte à l'étage et que les autres reprennent le chemin de la sortie. Tu essayes de faire la conversation mais tu te heurtes à un mur de glace. « Du feu de l'enfer. Pars d'ici, tu ni trouverais pas quoi tu cherché. » « Rassemblez vous ! » Dis-tu à tes hommes quand ils reviennent de l'étage avec les mains vides, eux aussi. « Alors tou paye, ou tou pars. » « Je reviendrais. » Dis-tu avec un sourire en coin avant de remettre ton casque et de partir de l'établissement. Alors que tu allais monter sur ton sombral on t'a assuré qu'une piste poursuivait sa course jusqu'à la forêt et vous vous êtes mis en route, pour retrouver ce viking.


Une traque de plusieurs heures après et te voilà à nouveau dans le village de Dungannon, portant cette fois-ci un simple pantalon de toile et une cape noire de sorcier, posée sur tes épaules. Une capuche couvrant ta tête, ton épée toujours à la ceinture, tu te promènes. Elle t'a lancée comme un défis cette femme dans le club, de revenir et de payer ou alors de partir. Et tu n'es pas homme à prendre la fuite quand on te dit quelque chose comme ça. Mais auras-tu le courage d'aller jusqu'au bout ? Tu n'en sais rien, tu es pour le moment dans le village désert, après avoir réussi à attraper ce viking et après avoir surtout, pris un bain. C'est que le combat auquel tu as participé t'aura laissé des nouvelles cicatrices, notamment une que le torse qui mettra quelques jours à guérir malgré les baumes que tu vas te passer dessus chaque jour. Enfin tu vois l'entrée du bordel en quelque et tu hésites pendant quelques secondes. Devrais-tu le faire ? Et bien tu n'as rien à perdre alors autant aller voir. Tu pousses la porte finalement et tu entres, dans l'établissement où les clients boivent des coups, discutent avec des filles avant d'aller se perdre dans leurs bras dans une chambre à l'étage. Toi, tu commences à chercher une personne dans l'établissement, la même femme que vous avez croisé ce matin. Et quand c'est fait, que tu la trouves installée sur une banquette tu t'approches d'elle et tu te poses à ses côtés. « Bonsoir... Comment allez-vous depuis ce matin ? » Dis-tu en tournant ton visage quasiment masqué sous une épaisse capuche sombre, vers elle.

_________________
Plus que trois fois mille.

    by Wiise
Revenir en haut Aller en bas
Ana-Malia Zahra

Ana-Malia Zahra
STAFF & ETRANGERE ◊ batarde & magie vaudou


Messages : 50
Date d'inscription : 12/05/2019


mythe (ciana) - hot Empty
MessageSujet: Re: mythe (ciana) - hot mythe (ciana) - hot EmptyVen 16 Aoû - 0:29

mythe
@Ciaràn E. McLaren & @Ana-Malia Zahra


Le reste de la journée fut plutôt calme. Tu tentais de calmer les battements de ton palpitant après le départ de ces quelques nécromanciens, demandant à ton protecteur le droit de te retirer quelques temps dans ta chambre. D'une sieste tu ressortais avec l'esprit plus perdu encore - les souvenirs de l'attaque de ton village te revenant avec trop de détails pour que tu te sentes vraiment mieux. Un bain fut de mise pour parfaitement te remettre d'aplomb et te permettre de te changer les idées pour avoir l'esprit libéré pour le restant de la nuit.
Tu mis une tenue plus habillée, cette fois, d'une robe bleu turquoise, et un châle qui te couvrait les épaules. Espérant presque être assez discrète pour n'avoir l'attention d'aucun homme. Tu revins dans le grand salon, où se trouvaient peu de clients, et quelques filles qui les distraient déjà. Tu passes comme un souffle entre eux, ignorant les murmures appréciateurs et les regards langoureux. Tu trouves ta place sur une banquette un peu en retrait, prenant un verre d'alcool qui te brûle la gorge. T'es étendue depuis quelques minutes juste quand une silhouette encapuchonnée t'approches. « Bonsoir... Comment allez-vous depuis ce matin ? » T'as aucun mal à le reconnaitre malgré son accoutrement, arquant un sourcil moqueur quand il se tient aussi proche de toi. « Tou es revunu, Monstre ? Qu'est-ce que tou veux ? » Qu'tu demandes sans la moindre amabilité, te levant finalement, et passant ta main sur sa capuche pour dévoiler son visage.

T'es prise de court par le bleu flamboyant de son regard - encore - ton ventre frémissant de sensations. Mais tu tentes d'rien laisser paraitre cette fois. « Si toi pas d'argent, tou peux repartir chez toua. »


_________________
take my wings
and after that destroy me
Revenir en haut Aller en bas
Ciaràn E. McLaren
SOLDAT & STAFF ◊ chef d'armée

Ciaràn E. McLaren
SOLDAT & STAFF ◊ chef d'armée


Messages : 182
Date d'inscription : 10/05/2019


mythe (ciana) - hot Empty
MessageSujet: Re: mythe (ciana) - hot mythe (ciana) - hot EmptySam 7 Sep - 17:04

mythe
@Ciaràn E. McLaren & @Ana-Malia Zahra


Votre bref passage dans cette maison de passe aurait-il découragé les clients ? Sans doute, car l'endroit est très calme et tu remarques qu'il y a moins de filles que ce matin. Comme si elles avaient besoin de prendre leur soirée et d'être tranquille afin d'oublier le passage des nécromanciens. Tu sais que tes hommes sont effrayant, c'est le but recherché avec ce costume noir et ces casques qui ne laissent voir que les yeux. Ou alors les autres filles sont à l'étage avec des clients et elles prennent du bon temps, ce qui serait logique car vous êtes dans un bordel et le plaisir est le but recherché. Tout comme toi d'ailleurs, que fais-tu ici ? Est-ce que tu recherches un instant de perdition entre les cuisses d'une de ces belles créatures ? Sans doute, même si tu n'as jamais fait cela et que tu ne sais pas vraiment à quoi ça ressemble, ni comment t'y prendre. Dois-tu choisir une fille comme lorsque tu fais ton marché ? Tu n'es pas certain d'apprécier cela dans ce cas. Ou alors, dois-tu séduire une fille afin qu'elle accepte de se perdre avec toi ? Non tu n'as pas envie de perdre ton temps avec les autres, tu sais exactement qui tu veux et elle semble de service ce soir, alors il ne t'en faut pas plus pour t'approcher d'elle avec un sourire et un regard enflammé. Elle te plaît, elle est belle femme, ses courbes sont divines et son regard te fait naître des frissons dans le creux du ventre. « Tou es revunu, Monstre ? Qu'est-ce que tou veux ? » Tu la laisses dévoiler ton visage en ôtant ta capuche. Et enfin libéré tu peux l'observer et te ravir de sa beauté, qui rendrait fou chaque homme de ce pays sans doute.

« Que tu arrêtes de m'appeller monstre. » Que tu réponds un peu bêtement alors que tu plonges ton regard dans le sien, jusqu'à sentir un frisson qui monte en toi. « Si toi pas d'argent, tou peux repartir chez toua. » Tu sors ta main de ta cape, tenant entre tes doigts une bourse en tissue contenant plusieurs gallions qui te permettraient de passer la nuit avec elle. La somme est conséquente mais tu ne sais pas combien coûte un instant dans ce genre d'endroit. « Ce sera suffisant ? » Que tu demandes en lui tendant la bourse avec un petit sourire en coin. « C'est toi que je veux. Pas une autre, seulement toi. » Dis-tu alors qu'en voyant ta bourse, d'autres filles tentent de s'approcher sans doute pour te faire du charme. Mais tu ne vois pas les autres, tu as les yeux plongé dans le regard de la belle femme à la peau ébène. Ne comprenant pas pourquoi ton cœur bat si fort alors que tu es incapable de détacher tes yeux d'elle.


_________________
Plus que trois fois mille.

    by Wiise
Revenir en haut Aller en bas
Ana-Malia Zahra

Ana-Malia Zahra
STAFF & ETRANGERE ◊ batarde & magie vaudou


Messages : 50
Date d'inscription : 12/05/2019


mythe (ciana) - hot Empty
MessageSujet: Re: mythe (ciana) - hot mythe (ciana) - hot EmptySam 21 Sep - 2:06

mythe
@Ciaràn E. McLaren & @Ana-Malia Zahra


T'aurais envie de tourner les talons et ignorer le bellâtre mais tu t'en trouves incapable. Tu vois plus rien autour d'vous que lui et son regard flamboyant. Lui et sa manière si étrange de se comporter, de se tenir. Si familière, et si étrange à la fois - comme si tu reconnaissais les monstres qui t'avaient prit ta vie mais qu'il était à la fois unique. Comme s'il allait soudainement dévoiler une beauté qui te prendrait toute entière. Tu t'es offerte à des hommes, des femmes, des couples, des nobles, des demi-sorciers. Tu t'es offerte à tant d'étreinte que tu en as oublié ton palpitant qui s'ébat soudainement quand vos regards se croisent. Un moment, un court moment pour n'avoir que vous deux et rien de plus. Vous deux - mais tu revois les assaillants sur leurs chevaux maudits, les hurlements, et les nécromanciens qui sont venus dans le Flighty Witch plus tôt. « Que tu arrêtes de m'appeler monstre. » T'arques un sourcil, convaincue que tu pourrais ne pas y arriver - vraiment. Il est un montre à tes yeux, et tu l'verras jamais autrement. Tu ne le peux pas.

Tu l'voudrais dehors soudainement, exigeant qu'il disparaisse s'il n'est pas venu pour payer. Tu t'attendais pas à ce qu'il sorte de sa poche une bourse immense - une de celle qui ferait de toi tout ce qu'il voudra. T'as pas d'éthique, quand il s'agit de sexe. Quand c'est pour cela tu te donne - c'est l'argent qui s'fait maitre. L'argent et le pouvoir - c'pour ca que tu es ici après tout. Pour t'offrir et t'faire des connaissances. Pour remonter jusqu'au roi et l'tuer à son tour. Venger tout ce que tu as perdu de plus cher. « Ce sera suffisant ? »   « Tout jouste. » Dis-tu sans faire cas des filles qui s'approchent de vous. Tu prends pas la bourse cependant, attendant avant qu'il t'exige lui parfaitement. « C'est toi que je veux. Pas une autre, seulement toi. » Toi, toi, tu aurais aimé autre chose. Mais non - tu prends alors la bourse doucement, sans le quitter des yeux, avant de prendre sa main et de l'emporter dans une chambre à l'étage. Tu parles pas sur le chemin, ouvrant la porte et le laissant entrer à son tour. Tu entres aussi, et fermes par magie la pour être certaine qu'tu seras pas dérangée. Tu ouvres alors la bourse et vois combien il a pu te donner. « Avec ça tou as la nouit. Tout ce que tou veux. Mais ju refouse d'être attachée ou battou. Aucune marque, nulle part. » Dis-tu en donnant tes règles du jeu - tu refuses d'voir un suçon ou une marque qui te ferait devenir sienne. « Tou as compris ? »

_________________
take my wings
and after that destroy me
Revenir en haut Aller en bas
Ciaràn E. McLaren
SOLDAT & STAFF ◊ chef d'armée

Ciaràn E. McLaren
SOLDAT & STAFF ◊ chef d'armée


Messages : 182
Date d'inscription : 10/05/2019


mythe (ciana) - hot Empty
MessageSujet: Re: mythe (ciana) - hot mythe (ciana) - hot EmptySam 21 Sep - 3:11

mythe
@Ciaràn E. McLaren & @Ana-Malia Zahra


La bourse quitte ta ceinture, en même temps que ton sourire arrogant. Tu es en une fraction de seconde, un peu perdu dans ce bordel dont tu n'as pas l’habitude. C'est que tu ne viens jamais ici et tu hésites d'un coup, après tout le chef des nécromanciens dans un bordel, que diraient tes hommes ? Que tu as des besoins ou que tu es un vieux porc libidineux ? Sans doute que tu n'es qu'un homme célibataire et que c'est normal que tu veuilles relâcher la pression mais bon, c'est tout de même gênant pour toi. Tu ne sais pas comment te comporter, tu ne sais pas comment ça se passe et tu as peur d'être ridicule, tu as peur qu'on devine que tu n'es pas habitué à ta simple façon de faire. Qui plus est elle te fixe, ce qui n'arrange rien à ton angoisse. Même si quand tu te perds dans son regard, tu sent un peu de tes craintes s'envoler. Et quand elle te prend par la main pour te guider jusqu'à une chambre simple mais spacieuse, à la literie propre et au parquet balayé, tu ne protestes pas et tu poses tes affaires sur un meuble de la chambre, sans un bruit. Tu entends qu'elle ouvre la bourse et triture les pièces alors, tu la laisses prendre compte de tout ce que tu viens de lui donner. Tu ne savais pas ce que cela pouvait représenter, un instant dans ce genre d'endroit.

« Avec ça tou as la nouit. Tout ce que tou veux. Mais ju refouse d'être attachée ou battou. Aucune marque, nulle part. » « Je ne comptais pas t'en faire. » Que tu lui dis avant de t'approcher d'elle doucement, remarquant qu'elle porte une robe très légère mais un peu plus épaisse que ce matin, ce qui ne laisse rien voir à ses formes, mais tu devines sans mal en fouillant dans tes souvenirs. Et il n'y a pas à douter du fait qu'elle est physiquement parfaite, si tu ôtes son regard brûlant d'une colère que tu ne comprends toujours pas, comme si tu étais responsable d'un crime plus gros que toi même. Mais peut-être qu'un jour elle t'expliquera pourquoi elle te déteste autant, un jour si tu reviens après cette nuit. « Tou as compris ? » « Bien-sûr. Pourrais-tu me dire ton prénom, au moins ? » Que tu demandes avant de poser tes mains sur ses épaules, caressant sa peau d'une couleur brune semblable à du caramel. Là tu attrapes entre tes deux doigts une bretelle de sa robe, que tu ôtes en frôlant sa peau. Tu fais la même chose avec la seconde, alors que la robe tombe au sol dans un bruit de tissu froissé. Et elle est nue devant toi, d'une sensualité à te couper le souffle. Elle te plaît, elle a tout ce qu'il faut là où tu aimes, nul doute qu'elle doit faire tourner les regards et que tu n'as pas été insensible à son charme. « Puis-je t'embrasser ou est-ce une close du contrat que tu as oublié de me préciser ? » Que tu demandes une nouvelle fois, avant que tes doigts ne glissent le long de ses hanches, frôlant à peine, jouant et chatouillant sa peau pour la faire frémir. Tu ne sais pas vraiment comment cela se passe, mais tu n'as pas juste envie d'être un porc qui se jette sur une femme, comme si c'était la première fois qu'il en voyait une.


_________________
Plus que trois fois mille.

    by Wiise
Revenir en haut Aller en bas
Ana-Malia Zahra

Ana-Malia Zahra
STAFF & ETRANGERE ◊ batarde & magie vaudou


Messages : 50
Date d'inscription : 12/05/2019


mythe (ciana) - hot Empty
MessageSujet: Re: mythe (ciana) - hot mythe (ciana) - hot EmptyDim 22 Sep - 20:51

mythe
@Ciaràn E. McLaren & @Ana-Malia Zahra


Tu n'avais rien contre le fait de donner du plaisir aux hommes, bien qu'enfant tu n'aurais cru être réduite à cela un jour. Réduite - pas tant - tu savais comme le plaisir était une source de pouvoir immense. T'aimes à voir les hommes s'soumettre à tes coups de hanche et murmure ton nom avec révérence. Tu aimes à te sentir vue, et désirer par leurs regards fiévreux, savoir qu'il te sera aisé de les faire parler après quelques heures à tes côtés. Tu aimes à les entendre te donner des informations privées sur leurs noms, leurs familles, leur roi - lui que tu as en cible depuis ton arrivée, désireuse de le voir payer pour tout ce que tu as perdu. Tu t'en approche - à présent tu as l'un de ses chefs d'armée entre les mains, et bien que tu sois tendue, tu ne pouvais pas laisser cette occasion t'échapper.
D'autant que jamais un homme ne t'avait donné autant d'argent pour une nuit. Tu pourrais sans doute lui laisser te faire tout ce qu'il voudrait - trouvant là une part d'arrogance qui t'agaçait au plus haut point. Rapidement tu compris cependant qu'il n'en était rien. Vous étiez dans la chambre, et il ne se trouvait pas encore nu ou son sexe entre ses doigts pour exiger que tu le prennes comme il le voulait. Il restait éloigné de toi, l'air perdu et perplexe. « Bien-sûr. Pourrais-tu me dire ton prénom, au moins ? » « Ana-Malia. » Concédas-tu à sa demande - ne te souvenant guère de lui avoir caché cela jusqu'à maintenant.
Tu n'avais rien à cacher, tu n'avais rien qui ne sois à toi. Alors tu pouvais te mettre nue - et le laissa faire lorsqu'il laissa ta robe tomber entre vous deux. Te voila exposée, dans ta nudité, mais gardant un masque pour ne pas laisser paraitre tes émotions. Tu refusais d'être vulnérable, et avais appris il y a longtemps que la nudité ne dévoilait rien si ton regard restait froid. « Puis-je t'embrasser ou est-ce une close du contrat que tu as oublié de me préciser ? » Tu penches la tête de côté, étonnée de la demande qui se faisait presque timide - alors tu réalisais ton erreur, et eut un sourire en coin. « Tou fais ça pour la promière fois hum ? » Demandas-tu, bien que tu devinais à présent la réponse.

Tu lui pris la main alors et l'attirait vers le lit. « Tou à payer pour tout. » Rappelas-tu en ouvrant sa chemise et en le délestant de ses vêtements - ses bottes, ses bas, ses armes - que tu posais sur une chaise jusqu'à ce qu'il ne reste aucun vêtement entre vous deux. Alors tu montais sur les draps et t'allonger de tout ton long, lui tendant la main pour qu'il te rejoigne. « As-tou déjà pris une femme ? » demandas-tu encore, arquant un sourcil curieux - tu ne pouvais pas nier qu'il était bien fait de sa personne, et qu'il était plaisant à regarder - surtout quand il était silencieux.


_________________
take my wings
and after that destroy me
Revenir en haut Aller en bas
Ciaràn E. McLaren
SOLDAT & STAFF ◊ chef d'armée

Ciaràn E. McLaren
SOLDAT & STAFF ◊ chef d'armée


Messages : 182
Date d'inscription : 10/05/2019


mythe (ciana) - hot Empty
MessageSujet: Re: mythe (ciana) - hot mythe (ciana) - hot EmptyJeu 3 Oct - 23:59

mythe
@Ciaràn E. McLaren & @Ana-Malia Zahra


Tu découvres son prénom et tu lui offres un sourire en coin, appréciant de savoir au moins comment elle s'appelle. C'est important pour quoi, car tu es dans un bordel c'est vrai et tu n'es pas à l'aise, mais tu veux au moins connaître l'identité de la personne avec qui tu vas coucher. Tu es d'un certain romantisme c'est vrai mais surtout, on t'a appris à bien traiter les femmes et à les respecter, tu ne peux pas juste te satisfaire et partir sans un regard, comme le font sans doute les autres clients. Tu le devines, car la plupart des passes ne durent pas longtemps si tu juges par les prostitués qui ne disparaissent qu'un quart d'heure au minimum pour revenir comme des fleurs, juste après. Sauf que tu n'es pas dans ton élément, tu n'es pas à l'aise car tu n'as jamais fait cela et quand elle te le fait remarquer, quand elle te demande alors tu lui offres un sourire timide avant de hocher la tête pour toute réponse. Elle t'assure que tu as payé pour tout ce que tu voulais et tu ne sais pas ce qu'on peut demander dans ce genre d'endroit alors, tu la laisses faire lorsqu'elle t'ôte chacun de tes vêtements et qu'elle range tes armes, non loin. Tu vérifies que tu es toujours à portée de main de ton épée, car un militaire doit pouvoir réagir à tout moment et lorsque c'est fait, tu la rejoins sur le lit, te glissant au dessus d'elle alors que tu laisses ta main droite découvrir la peau douce de sa jambe que tu viens chatouiller du bout des doigts.

« As-tou déjà pris une femme ? »
Tu te met à rire doucement, avant de relever la tête et de croiser son regard. « Si tel est ta question, non je ne suis pas homosexuel. » Que tu lui dis avant de te pencher et de venir poser ta bouche sur la sienne, pour lui voler un long baiser plein de douceur. Tu as envie de prendre ton temps, après tout comme elle te le dit tu as payé assez pour cela et tu aimes l'idée d'apprécier l'instant et de la faire apprécier, un minimum. Pas que cela soit une pratique courante dans les maisons de passes, si ? Ta bouche quitte la sienne pour venir goûter la saveur de sa poitrine, ta langue passe entre ses seins avant de s'arrêter à l'un, que tu te met à suçoter longuement pour le faire pointer vers toi. Quand tu vois le bout d'une couleur plus brune que chez les femmes de ton pays, tendu et alerte dans ta direction, tu te met à sourire et tu passes ta langue dessus plusieurs fois, avant de le faire rouler et de le lâcher pour faire subir le même sort à son autre sein, abandonné depuis trop longtemps à ton goût.

« Met ta main dans mes cheveux. »
Que tu lui demandes et quand tu sent ses doigts fouiller ta chevelure blonde, courte, tu te met à sucer son deuxième tétons avec gourmandise. « Est-ce qu'il y a quelque chose que tu aimes, en particulier ? » Murmures-tu avant de te relever un peu, restant à genoux entre ses cuisses pendant que tes mains viennent caresser sa peau de soie, en partant de ses hanches jusqu'à glisser sur ses cuisses, sur lesquelles tu joues un moment. Puis ta main droite se glisse entre ses même cuisses pour venir frôler la toison de son sexe et là, lentement, tu te met à chercher son point de plaisir. Dés que tu le trouves, tu commences à la caresser par des petits cercles timides puis, de plus en plus entreprenant.


_________________
Plus que trois fois mille.

    by Wiise
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé




mythe (ciana) - hot Empty
MessageSujet: Re: mythe (ciana) - hot mythe (ciana) - hot Empty

Revenir en haut Aller en bas

mythe (ciana) - hot

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Charon, Le Nocher des Enfers
» Cerbère (mythologie grecque)
» Le Mythe d'une Ange à Cornes
» Le Doppelgänger
» [Théorie] La Mythologie Pokemon

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Founders era  :: Dungannon :: Flighty Witch-