AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
anipassion.com
Partagez

Please… can you help me ? (Hard, Violence, insultes)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Flore Juglar

Flore Juglar
Sad black wolf


Messages : 314
Date d'inscription : 20/05/2019
Localisation : Dans l'ombre de sa sœur


Please… can you help me ? (Hard, Violence, insultes) Empty
MessageSujet: Please… can you help me ? (Hard, Violence, insultes) Please… can you help me ? (Hard, Violence, insultes) EmptyVen 26 Juil - 17:13

J’avais les yeux clos et je respirais profondément, roulée en boule sous la couverture. J’avais mal partout, physiquement, mais mentalement également. C’était horrible… Avoir retrouvé pendant un mois une liberté totale, retrouver ses vieux réflexes, profiter de la lune, du froid des étoiles. De retrouver des siens. Vivre… Retrouver le goût de vivre après avoir perdu les siens. La caresse du vent sur sa peau, parler et vivre à nouveau. Reprendre pleinement son statut pleinement son statut de louve. Et tout perdre en moins de dix minutes à cause d’un homme… Un mois de liberté… combien dans une cage. Ne pas se laisser aller. Il ne fallait pas que je me laisse aller. Je trouverais une solution pour fuir à nouveau et que jamais Ernesto ne puisse me retrouver ou me faire du mal. Mon torse était couvert de blessures et de marque. Ernesto avait joué avant de me ramener avec la fable de bandit m’ayant torturé. Et maintenant il ne me lâchait pratiquement plus. Je ne pouvais plus me servir de ma magie sans son autorisation express en plus d’être copieusement. Surveillé à tous les moments de ma vie. Il dû me penser profondément assoupi, puisqu’il quitta la pièce et j’écoutais ses pas s’éloigner. Un rapport. Il ne partait que lorsque je devais dormir et pour faire des rapports à mon géniteur. Je restais recroquevillée sur moi-même, pâle fantôme sous une chemise de nuit fine qui semblait dix fois trop grande tant en peu de temps j’avais maigris. Je roulais lentement sur le dos pour observer le plafond.

Des pas se firent entendre. Pas ceux d’Ernesto, il était trop tôt. Quoi… une minute depuis qu’il était parti. Je reniflais légèrement, le regard braqué sur la porte et attendis. Le parfum me donna une goûte d’espoir. Ciaràn… Je luttais contre mon corps qui hurlait pour dormir et sombrer dans l’oubli et m’obligeais à m’asseoir. Je rivais mon regard au sien, c’était bien lui et pas un déguisement, son odeur corporelle parlait pour lui. Je forçais un sourire.

« Ciaràn…»

Que dire de plus ? Aucune idée. J’étais heureuse de le voir…
Revenir en haut Aller en bas
Ciaràn E. McLaren
SOLDAT & STAFF ◊ chef d'armée

Ciaràn E. McLaren
SOLDAT & STAFF ◊ chef d'armée


Messages : 182
Date d'inscription : 10/05/2019


Please… can you help me ? (Hard, Violence, insultes) Empty
MessageSujet: Re: Please… can you help me ? (Hard, Violence, insultes) Please… can you help me ? (Hard, Violence, insultes) EmptyMer 31 Juil - 1:35


Tu tiens dans ta main droite un petit sac de toile noir, qui contient de quoi manger pour deux. Il est bientôt midi et tu n'as pas encore avalé de petit-déjeuner, ce matin l'entraînement a été rude et tu t'es imposé le même rythme soutenu que tes hommes. De ce fait tu n'as rien avalé et tu t'es dis que pour le déjeuner, manger un bout avec Flore serait sans doute agréable pour vous deux. Surtout que tu dois passer au palais afin de rendre un rapport au roi qui t'attend pour quatorze heure ainsi, ce sera le bon plan pour toi de faire deux en un. Sauf que tu as fait le tour du palais, tu as cherché dans les jardins intérieurs et extérieurs, dans les tours et dans les cachots mais tu n'as rien trouvé, pas de trace ni de la jeune fille ni de son bourreau. C'est tant mieux car tu n'es pas certain de te retenir de lui refaire le portrait à ce monstre. Sauf que cela a commencé à t'angoisser, tu as pensé un instant que les tortures auraient pu être trop violente et la faire succomber mais non, tout de même tu es certain qu'elle est solide et malheureusement, son bourreau la préfère en vie que morte.

Ainsi tu as commencé à chercher dans les chambres, frappant à la porte et entrant dans les chambres vides en prétextant aux gardes, que tu cherches quelque chose. Sans leur dire que tu cherches quelqu'un plutôt. Personne ne t'a posé de question, on te demande pas à un homme de ton rang de te justifier. Tu n'as de compte à rendre qu'au roi et en dehors de cela, tu fais ce que tu veux ici. Et si tu as envie de fouiller le palais c'est ton droit le plus total. Tu es finalement tombé sur son bourreau, reconnaissant la description faites par l'un de tes soldats quand tu l'as vu sortir d'une chambre avant de se diriger vers un escalier. Il a disparu et pendant quelques secondes tu as attendu, que la voie soit libre. Enfin tu es sorti de ta cachette, faites d'un couloir en pierre assez étroit pour te diriger vers la chambre. Tu as ouvert la porte lentement, avant que tes yeux ne s'habituent au manque de lumière. Et quand tu as entendu ton prénom murmuré, si bas que tu aurais pu passer à côté, tu t'es précipité vers le corps de la jeune fille, assisse dans un lit sale d'un sang poisseux. « Flore... Mais qu'est ce qu'il c'est passé ? » Que tu demandes alors que tu vois son visage marqué de coups et d'une violence inqualifiable. « Vous... C'est lui n'est-ce pas ? » Dis-tu en sentant une rage sourde, violente monter en toi. « Partons d'ici avant qu'il ne revienne. Vous pouvez marcher ? »



_________________
Plus que trois fois mille.

    by Wiise
Revenir en haut Aller en bas
Flore Juglar

Flore Juglar
Sad black wolf


Messages : 314
Date d'inscription : 20/05/2019
Localisation : Dans l'ombre de sa sœur


Please… can you help me ? (Hard, Violence, insultes) Empty
MessageSujet: Re: Please… can you help me ? (Hard, Violence, insultes) Please… can you help me ? (Hard, Violence, insultes) EmptyMer 31 Juil - 9:13

Son odeur passa brusquement à l’angoisse et la colère, il s’approcha vivement de moi. Il avait peur, inquiet, fou de rage. Je posais tout doucement ma main sur la sienne. Il avait dû passer à côté des rumeurs. Ça arrivait. Partir… J’aimerais bien, vraiment. Je tentais un petit sourire. Autant lui expliquer doucement.

« Je suis allée en Écosse… Il n’y avait plus personne, ma meute avait disparu. J’ai pas pu le croire… Je me sentais seule et il y a eu un orage, une nuit, et je me suis enfuie. J’ai réussi à trouver une meute, loin… J’ai cru… j’ai cru que je pourrais vivre là-bas… Me faire oublier… Il m’a retrouvé… Et il a pas aimé que je sois partie. L’officielle voulait que je me sois fait enlever et torturer… L’officieux… C’est qu’il ne laisse absolument rien passé… Il drogue toujours les plats avec des potions pour m’engourdir, sauf que je ne peux plus refuser de manger. Je peux marcher… Mais je ne peux plus partir… Il… Il a trouvé le moyen de nous relier magiquement. Je ne peux plus m’éloigner d’une cinquantaine de mètres sans avoir l’impression de brûler vive… Et il peut l’activer à distance. Il me quitte presque plus. »

C’était difficile de tout expliquer et je sentis les larmes couler sur mon visage. Je les essuyais d’un geste vif et avalais ma salive.

« Je n’ai plus le droit de méditer, de jouer de la musique… Je peux plus rien faire… »

J’éclatais en sanglot et me laissais tomber contre lui en agrippant sa chemise. J’avais besoin d’aide, je ne savais plus quoi faire pour survivre, trouver un point d’attache. Une meute… Cela m’avait sauvé durant un mois, j’avais retrouvé ma vie pendant un mois… Une vie que je ne voulais pas quitter et à qui on m’avait arraché. Je voulais juste être moi, quitter cet endroit. Et pourtant, je n’arrivais pas à dire « Aidez-moi ». Je n’y arrivais pas.
Revenir en haut Aller en bas
Ciaràn E. McLaren
SOLDAT & STAFF ◊ chef d'armée

Ciaràn E. McLaren
SOLDAT & STAFF ◊ chef d'armée


Messages : 182
Date d'inscription : 10/05/2019


Please… can you help me ? (Hard, Violence, insultes) Empty
MessageSujet: Re: Please… can you help me ? (Hard, Violence, insultes) Please… can you help me ? (Hard, Violence, insultes) EmptySam 3 Aoû - 2:07


La voir dans cet état te met en colère, dans une rage sourde et terrible qui pourrait te forcer à aller voir ce Ernesto directement pour en découdre avec lui et lui demander ce que c'est son problème, pour prendre tant de plaisir à faire souffrir quelqu'un. C'est quelque chose que tu ne peux accepter, d'avoir si peu de pouvoir que tu ne peux rien faire pour elle, que tu ne peux pas agir pour l'aider ou la sortir d'une telle situation. Tu voudrais... Tu voudrais... Tu ne sais pas, la colère te rend aveugle à toute solution et la seule chose qui te vient serait la mort pour lui, afin de la libérer de cet homme et de l'emprise qu'on lui a donné sur elle. Tu voudrais tant, mais tu n'peux rien si ce n'est serrer la main qui est dans la tienne, pour lui transmettre un peu de soutien. « Je suis allée en Écosse… Il n’y avait plus personne, ma meute avait disparu. J’ai pas pu le croire… Je me sentais seule et il y a eu un orage, une nuit, et je me suis enfuie. J’ai réussi à trouver une meute, loin… J’ai cru… j’ai cru que je pourrais vivre là-bas… Me faire oublier… Il m’a retrouvé… Et il a pas aimé que je sois partie. L’officielle voulait que je me sois fait enlever et torturer… L’officieux… C’est qu’il ne laisse absolument rien passé… Il drogue toujours les plats avec des potions pour m’engourdir, sauf que je ne peux plus refuser de manger. Je peux marcher… Mais je ne peux plus partir… Il… Il a trouvé le moyen de nous relier magiquement. Je ne peux plus m’éloigner d’une cinquantaine de mètres sans avoir l’impression de brûler vive… Et il peut l’activer à distance. Il me quitte presque plus. » « Il vous a posé une rune de traçage ? Où est-elle ? Je peux peut-être contacter quelqu'un pour vous la faire enlever. » Dis-tu en essayant de réfléchir rapidement à envoyer un hibou à une de tes connaissances, qui connait bien la magie runique et qui pourrait t'aider.

« Je n’ai plus le droit de méditer, de jouer de la musique… Je peux plus rien faire… » Elle se laisse tomber contre toi et tu la serres maladroitement dans tes bras, priant pour que ses pleurs cessent car tu n'as jamais aimé voir pleurer quelqu'un, encore plus une jeune fille en plein dans la fleur de l'âge qui n'a, comme défaut, que d'être une créature qu'on pense dénuée de sentiments et d'âme. « Connaissez-vous quelqu'un que je peux contacter, une personne de confiance ? » Que tu demandes enfin avant de sortir de la poche de ton uniforme un mouchoir, que tu lui tends pour qu'elle sèche ses larmes de tristesse. « Il faudrait peut-être contacter votre sœur maintenant, même si elle a des soucis elle doit vous aider avant que ce monstre ne vous tue. »



_________________
Plus que trois fois mille.

    by Wiise
Revenir en haut Aller en bas
Flore Juglar

Flore Juglar
Sad black wolf


Messages : 314
Date d'inscription : 20/05/2019
Localisation : Dans l'ombre de sa sœur


Please… can you help me ? (Hard, Violence, insultes) Empty
MessageSujet: Re: Please… can you help me ? (Hard, Violence, insultes) Please… can you help me ? (Hard, Violence, insultes) EmptySam 3 Aoû - 9:22

Je secouais la tête, incapable de donner l’endroit où Ernesto l’avait mis… Il m’avait dit que c’était une poupée vaudoue, mais j’avais bien senti qu’il mentait. Je tirais un peu sur ma chemise de nuit et me touchais le dos.

« J’en sais rien… Je n’ai pas de souvenir…Il a dû m’endormir quand il l’a fait… Je sais pas… Je ne sais même pas ce que c’est comme rune… »

J’étais prête à me laisser examiner pour qu’il la trouve, qu’il trouve la moindre trace sur mon corps. Je restais silencieuse quand il me serra contre lui. Je pleurais et il me tendit un mouchoir. Je le pris pour m’essuyer le visage. Je repris mon souffle en réfléchis avant de secouer la tête.

« Ma meute… Seule ma meute peut m’aider… Mais… Mais ils ont disparu… Je ne sais pas où ils sont. »

Et c’était pour ça que j’avais fuis. Même si Jewel m’avait dit qu’ils étaient en vie. Je n’en pouvais plus. J’avais eu besoin de retrouver rien qu’un peu de liberté. De vie en moins. Contacter ma sœur. J’eus un rire étranglé et frappais dans le mur avec colère.

« Ma sœur ?! C’est ce qu’elle pense être… Elle sait très bien que c’est Ernesto qui m’a fait du mal ! Parce que j’ai résisté, parce que j’ai fuis. Parce que j’ai arrêté d’être près d’elle pour la soutenir un mois. Elle estime que c’est une… trahison… Alors vous pouvez lui dire… Je crois qu’elle ne réagirait même pas ! »

J’étais en colère… Véritablement en colère contre ma sœur. Elle ne comprenait rien, absolument rien, sur ma souffrance, sur ce que faisait Ernesto. C’était comme ça. Je regardais mon seul soutient. Il allait me tuer ? Nan.

« Il… ne va pas me tuer… Il souhaite m’épouser pour un titre… Et le pire… Mon géniteur pourrait lui offrir ce qu’il désire. »

J’eus un frisson d’horreur.
Revenir en haut Aller en bas
Ciaràn E. McLaren
SOLDAT & STAFF ◊ chef d'armée

Ciaràn E. McLaren
SOLDAT & STAFF ◊ chef d'armée


Messages : 182
Date d'inscription : 10/05/2019


Please… can you help me ? (Hard, Violence, insultes) Empty
MessageSujet: Re: Please… can you help me ? (Hard, Violence, insultes) Please… can you help me ? (Hard, Violence, insultes) EmptyDim 4 Aoû - 4:18


« J’en sais rien… Je n’ai pas de souvenir…Il a dû m’endormir quand il l’a fait… Je sais pas… Je ne sais même pas ce que c’est comme rune… » Elle a tirée sur sa chemise et ça te permet de voir un peu plus l'étendue de sa peau. Là tu sors ta baguette et doucement tu passes le bout de ta baguette sur sa peau, afin de dévoiler une quelconque rune. « C'est assez petit et discret. Il a sans doute placé ça sur votre dos, afin que vous ne puissiez pas l'atteindre. » Dis-tu en continuant ton chemin avant de trouver au milieu de son dos, quand une petite marque noire apparaît sur la peau blanche et laiteuse de sa peau. « Elle est là ! » Dis-tu avec un sourire triomphant. Au moins vous avez trouvé la rune et tu avais raison, c'est bien une rune de traçage qui permet à ce bourreau de savoir où elle est à tout moment. En revanche tu ne sais pas vraiment comment l'ôter, ça ce n'est pas ton rayon. Et alors que tu ôtes ta baguette, la rune disparaît sans demander son reste. En plus de cela, il a placé un sort de dissimulation dessus, ce vicieux. « Ma meute… Seule ma meute peut m’aider… Mais… Mais ils ont disparu… Je ne sais pas où ils sont. » « Je peux essayer de les rechercher mais je ne sais même pas par où aller. Je dois enquêter à la source, savoir si quelqu'un les a vu en Écosse, dans la forêt où vous aviez l'habitude d'aller lors des pleines lunes. » Dis-tu en continuant de la consoler du mieux que tu le peux, sachant qu'avec ce qu'elle vit rien de ce que tu pourras dire ne sera assez apaisant pour elle.


Tu proposes d'en parler à la seule famille que tu lui connais et il semblerait que ton idée soit mauvaise, car cela déclenche de la colère en elle. Tu la vois qui tape dans le mur et tu restes surpris sous cette force évidente, alors qu'il y a encore quelques minutes tu la pensais trop fatiguée, épuisée pour ne serais-ce que se lever. Tu l'observes, te demandant si tu dois te méfier d'elle car tu ne voudrais pas en prendre une toi aussi. Pas que la violence et la douleur ne te fasse peur simplement tu ne veux pas être frappé si tu n'as rien fait. Même si cela peut la défouler. « Ma sœur ?! C’est ce qu’elle pense être… Elle sait très bien que c’est Ernesto qui m’a fait du mal ! Parce que j’ai résisté, parce que j’ai fuis. Parce que j’ai arrêté d’être près d’elle pour la soutenir un mois. Elle estime que c’est une… trahison… Alors vous pouvez lui dire… Je crois qu’elle ne réagirait même pas ! » « Comment avez-vous réussi à vous échapper ? » Que tu demandes alors qu'il y a quelques temps que tu n'as pas pu te rendre eu palais, ayant été occupé par différentes attaques, par des projets et des entrainements de nouvelles recrues. « Oubliez votre sœur alors... Et calmez-vous. » Dis-tu d'une voix douce, alors qu'elle porte encore les traces des tortures de son bourreau et que tu ne voudrais pas qu'elle s'effondre d'un coup à cause de cela.

« Il… ne va pas me tuer… Il souhaite m’épouser pour un titre… Et le pire… Mon géniteur pourrait lui offrir ce qu’il désire. » « Nous allons agir avant que cela n'arrive. » Dis-tu d'une voix qui ne laisse pas à aucune négociation. « Cela n'arrivera pas. Quitte à ce que je le provoque en duel pour le tuer moi même. » Dis-tu alors que l'idée de te battre avec cet homme ne te ferait pas peur, bien au contraire. Et si tu peux la libérer alors tu n'en serais que plus enchanté, même. Tuer ne te dérange pas, surtout quand tu ôtes la vie à des monstres.



_________________
Plus que trois fois mille.

    by Wiise
Revenir en haut Aller en bas
Flore Juglar

Flore Juglar
Sad black wolf


Messages : 314
Date d'inscription : 20/05/2019
Localisation : Dans l'ombre de sa sœur


Please… can you help me ? (Hard, Violence, insultes) Empty
MessageSujet: Re: Please… can you help me ? (Hard, Violence, insultes) Please… can you help me ? (Hard, Violence, insultes) EmptyDim 4 Aoû - 9:14

Je frémis légèrement quand il sortit sa baguette. La pensée fuguasse qu’il allait m’achever me traversa. Pourquoi pas, la mort était aussi une solution non ? Ah non, il cherchait la rune. Je ne bougeais pas, attendant qu’il me donne une bonne nouvelle. Il n’était même plus choqué par les marques, bleus en tout genre. Je souris en apprenant qu’il avait trouvé la marque. Milieu du dos. Parler de ma meute ? J’avalais ma salive… Par où commencer ? Déjà donner des noms non ?

« Sur les terres des Peverell. Il y avait une loi claire et nette qui interdisait l’accès de la forêt lors de la pleine lune. Je pense que vous pourrez peut-être plus facilement trouver et contacter Noreen, ma cousine, Caennar, mon oncle… Morchadh mon cousin. Vous en trouvez un, vous pourrez trouver tous les autres. Ils sont guérisseurs, druides… Noreen est harpiste aussi… »

Noreen… Une grande sœur plus vieille que moi de treize ans et pourtant petite c’était moi qui l’avais consolé, aidé, qui lui avait apprit la vie de la meute… Elle avait été une sœur bien plus qu’Irène ne l’avait été. J’en frappais le mur avec le peu de force que j’avais. Je restais silencieuse un instant à la question de Ciaràn et répondis lentement.

« C’était… après avoir découvert que ma meute avait disparu… Je suis tombé en catatonie… Ernesto était furieux parce que je ne réagissais plus à rien il a relâché sa surveillance. Il y a eu un violent orage une nuit, c’était après que Lady Jewel m’ait affirmé qu’ils étaient vivants. J’étais seule, j’en ai profité, j’ai pris une cape et ma baguette et j’ai fui de nuit. »

J’inspirais profondément en invoquant les techniques de méditation pour calmer la colère qui ne m’apporterait rien de bon. Je reposais ma main sur ma jambe. La peur d’être mariée à Ernesto la fit trembler. Je me trancherais la gorge plutôt que cela n’arrive. Et Ciaràn lui trancherait la sienne avant que cela n’arrive.

« Je veux assister à ça. »
Revenir en haut Aller en bas
Ciaràn E. McLaren
SOLDAT & STAFF ◊ chef d'armée

Ciaràn E. McLaren
SOLDAT & STAFF ◊ chef d'armée


Messages : 182
Date d'inscription : 10/05/2019


Please… can you help me ? (Hard, Violence, insultes) Empty
MessageSujet: Re: Please… can you help me ? (Hard, Violence, insultes) Please… can you help me ? (Hard, Violence, insultes) EmptyDim 11 Aoû - 18:09


« Sur les terres des Peverell. Il y avait une loi claire et nette qui interdisait l’accès de la forêt lors de la pleine lune. Je pense que vous pourrez peut-être plus facilement trouver et contacter Noreen, ma cousine, Caennar, mon oncle… Morchadh mon cousin. Vous en trouvez un, vous pourrez trouver tous les autres. Ils sont guérisseurs, druides… Noreen est harpiste aussi… » Tu notes les noms dans ton esprit, les retenant sans effort car ce sont des prénoms que tu as dans l'armée, étant assez courant c'est simple à retenir. D'accord tu sauras où chercher. « Je m'en occupe dés ce soir. » Que tu lui promet, ne voulant pas perdre de temps avec cela. Quand tu vois les marques sur son corps, la rune sur sa peau blanche, tu comprends que le temps presse et qu'il ne faut pas attendre que ce monstre finisse par la tuer ou briser la moindre envie de liberté qui reste en elle, car c'est bien ce qui finira par arriver si tu ne fais rien. Et tu n'es pas du genre à ne rien faire, tu t'es toujours battu toute ta vie et tu comptes bien continuer, au moins pour elle. Et tu iras à l'encontre de la couronne Espagnole si il le faut, si cet homme est tant protégé par le roi d'Espagne.

« C’était… après avoir découvert que ma meute avait disparu… Je suis tombé en catatonie… Ernesto était furieux parce que je ne réagissais plus à rien il a relâché sa surveillance. Il y a eu un violent orage une nuit, c’était après que Lady Jewel m’ait affirmé qu’ils étaient vivants. J’étais seule, j’en ai profité, j’ai pris une cape et ma baguette et j’ai fui de nuit. »
Tu lui assures ton soutien en posant ta main sur son épaule, pour qu'elle se calme et pour qu'elle soit sure de ne pas être seule. Tu seras là quoi qu'il arrive et tu vas tout faire pour l'aider. Mais cette fuite aussi agréable soit-elle lui a finalement apportée que des problèmes et tu te demandes si c'était une bonne idée, en somme. « Je vais vous aider Flore. Est-ce qu'il y a autre chose que je dois savoir, sur votre meute ? » Dis-tu avant de relâcher doucement la pression de son épaule. « Je veux assister à ça. » « En espérant que je ne le tue pas trop vite. » Dis-tu avec un sourire avant de joindre tes mains devant toi.

« Sinon je peux parler de votre situation à mon roi et vous mettre sous la protection de la couronne Anglaise. Ou des nécromanciens... De ce fait votre père ne pourra plus rien pour vous et si votre bourreau vous touche, ce sera une déclaration de guerre. » Que tu dis en réfléchissant le plus vite possible à une solution afin de l'aider du mieux que tu le peux. Tu sais que ton roi est un homme bon et vous vous estimez énormément, ainsi tu ne doutes pas qu'il pourrait aider une jeune fille en détresse, créature ou pas.


_________________
Plus que trois fois mille.

    by Wiise
Revenir en haut Aller en bas
Flore Juglar

Flore Juglar
Sad black wolf


Messages : 314
Date d'inscription : 20/05/2019
Localisation : Dans l'ombre de sa sœur


Please… can you help me ? (Hard, Violence, insultes) Empty
MessageSujet: Re: Please… can you help me ? (Hard, Violence, insultes) Please… can you help me ? (Hard, Violence, insultes) EmptyDim 11 Aoû - 23:21

Je touchais sa main quand il la posa sur mon épaule. Le savoir de mon côté c'était déjà énorme. Au moins j'avais un allié....c'était bien je me sentais un peu moins seul. Autre chose à savoir ? À part les marques des bouquets dont je lui avais déjà parlé... Il pourrait suivre les autres Loup-Garou !

« Oui. La meute recueillent tous les loups-garous souhaitant un foyer puisqu'il s'agit d'une bénédiction pour nous. Je crois que c'était à une époque plus ou moins connue chez les loups-garous. »

Maintenant.... Est-ce que c'était encore le cas ? Aucun idée. Avec tout ce qu'il s'était passé... J'eus un vague sourire quand il parla de me mettre sous protection royale. Un truc comme ça et c'était un allé direct pour l'Espagne et un mariage de force avec Ernesto. Sans aucune possibilité de retour.

« C'est impossible. Et vous le savez. Le roi ne risquera pas une guerre avec le fils d'enculeur de chèvre qui le sert de géniteur et de roi d'Espagne. Le commerce est trop important l'Alliance trop belle pour tout risquer pour une bâtarde. Surtout une lycanthrope. Je sais très bien que... Si vous vous en fichez beaucoup voudrez voir ma tête sur une pique puisque je pourrais être un danger. Et... Malgré l'affection que vous avez vous ne risquerez pas la vie de vos hommes pour moi. Et Ernesto... Il préférerait me tuer. Il nous a lié avec un sort qui m'interdit de m'éloigner d'une cinquantaine de mètres de lui et.. qu'il active à distance s'il en a envie.... J'ai l'impression de brûler vive. Qu'est-ce... à manger ?!»

L'odeur vient enfin de me paraître aux narines. Je mangeais bien sûr mais jamais en quantité suffisante je n'avais plus que la peau sur les os.
Revenir en haut Aller en bas
Ciaràn E. McLaren
SOLDAT & STAFF ◊ chef d'armée

Ciaràn E. McLaren
SOLDAT & STAFF ◊ chef d'armée


Messages : 182
Date d'inscription : 10/05/2019


Please… can you help me ? (Hard, Violence, insultes) Empty
MessageSujet: Re: Please… can you help me ? (Hard, Violence, insultes) Please… can you help me ? (Hard, Violence, insultes) EmptySam 17 Aoû - 4:59


« Oui. La meute recueillent tous les loups-garous souhaitant un foyer puisqu'il s'agit d'une bénédiction pour nous. Je crois que c'était à une époque plus ou moins connue chez les loups-garous. » Cela aussi tu le notes dans ton esprit. Plus elle t'en parle plus tu te fais une idée précise de quel genre de meute cela peut être. Tu auras de quoi les trouver, si ils sont connus et si ils récupèrent les jeunes lycans alors ça ne sera pas compliqué de savoir ce qu'il leur est arrivé. Peut-être qu'ils ont été massacrés mais au moins tu le sauras, tu pourras rapporter des nouvelles à Flore. Ou alors peut-être qu'ils ont bougés et cela aussi, tu pourras le savoir. Le seul problème est que le lieu de rendez-vous de cette meute n'est pas à côté et tu vas avoir besoin de temps pour enquêter, même en mettant dessus tes meilleurs hommes et tes soldats les plus expérimentés. Mais tu n'doutes pas qu'elle sera forte, assez pour tenir et te laissant l'temps de rassembler des nouvelles de sa meute. Tu t'y met dés que tu rentres de toute façon, tu refuses de perdre du temps.

« C'est impossible. Et vous le savez. Le roi ne risquera pas une guerre avec le fils d'enculeur de chèvre qui le sert de géniteur et de roi d'Espagne. Le commerce est trop important l'Alliance trop belle pour tout risquer pour une bâtarde. Surtout une lycanthrope. Je sais très bien que... Si vous vous en fichez beaucoup voudrez voir ma tête sur une pique puisque je pourrais être un danger. Et... Malgré l'affection que vous avez vous ne risquerez pas la vie de vos hommes pour moi. Et Ernesto... Il préférerait me tuer. Il nous a lié avec un sort qui m'interdit de m'éloigner d'une cinquantaine de mètres de lui et.. qu'il active à distance s'il en a envie.... J'ai l'impression de brûler vive. Qu'est-ce... à manger ?!» Tu restes surpris avant de te souvenir de ce que tu avais dans les mains. Un petit sac de toile noir qui contient de la nourriture. Et vu qu'elle ne mange jamais assez tu te doutes bien qu'elle doit mourir de faim. Tu prends le sac et tu le lui donnes, il contient du pain, du fromage, des fruits et de belles tranches de lard. De quoi lui faire plaisir. « Oui j'avais pris cela pour le déjeuner. » Que tu lui dis avec un sourire, enchanté de voir qu'elle est au moins contente et que cela illumine un petit peu sa journée. « La situation est certes compliquée mais je vais essayer de faire bouger les choses. Déjà je vais rechercher votre meute et ensuite, je ferais en sorte de vous libérer de cet endroit. Je me moque de votre bourreau, au premier regard de travers je le découpe en morceau. » Dis-tu en prenant une petite gourde de vin sucré que tu avais avec toi aussi et en la lui donnant. Tu n'as pas mangé mais tu auras largement le temps de manger un morceau à la caserne, tu préfères qu'elle se remplisse le ventre pendant qu'elle le peut encore. « Mais pourquoi cet homme a tant de pouvoir ? Qui est-il pour pouvoir vous torturer de la sorte sans être puni ? » Que tu demandes, ne comprenant pas la façon de faire typiquement espagnole de ce roi. C'est barbare, tout simplement.


_________________
Plus que trois fois mille.

    by Wiise
Revenir en haut Aller en bas
Flore Juglar

Flore Juglar
Sad black wolf


Messages : 314
Date d'inscription : 20/05/2019
Localisation : Dans l'ombre de sa sœur


Please… can you help me ? (Hard, Violence, insultes) Empty
MessageSujet: Re: Please… can you help me ? (Hard, Violence, insultes) Please… can you help me ? (Hard, Violence, insultes) EmptySam 17 Aoû - 9:08

De la nourriture… Sans aucun « apport » d’Ernesto. Pain, fromage, fruit et lard. Je me jetais presque littéralement sur la nourriture. Je me mis à manger aussi proprement que possible, mais aussi vite que possible. Cela faisait tellement de bien. Je mangeais en priorité la viande et le pain. Le fromage et les fruits après. Ça faisait tellement du bien… Je savourais en observant Ciàran. J’eus un gloussement en l’imaginant découper Ernesto. Je voulais être là. Cruauté… tout cela. Je me léchais les lèvres.

« Offrez plus Ernesto sans arme à ma meute un soir de pleine lune. Ils vont s’amuser à chasser du monstre. »

Oui, Ernesto n’était pas humain… Je finis d’avaler le lard avant d’attaquer le fromage et le pain. Je pris la gourde avec un hochement de tête pour le remercier et en bus une longue gorgée. Ça aussi c’était bon. Je restais silencieuse face à sa question et reposais la gourde.

« Aucune idée, je crois que c’est juste un baron sans terre. Mais sa fidélité aveugle envers l’Autre d’Espagne est remarqué… Et l’Autre aime qu’on rampe à ses pieds. Chose que je n’ai jamais fait et que je ne ferais probablement jamais… Alors… peut-être qu’il veut tenter de m’imposer une loyauté de force ? »

Je plissais le nez et finis d’avaler le morceau de fromage. Je repris.

« Quand j’étais un peu plus jeune en Espagne, je tentais de me faire la malle… Souvent c’était Ernesto qui me laissait filer pour une chasse… Et si je lui avais donné « satisfaction » avec une belle chasse, après m’avoir soigneusement puni…Il m’offrait des cadeaux ou « veillait » sur moi. C’est ce genre d’homme. Je crois qu’il aime torturer et faire souffrir. »

Je serrais les poings avant de croquer dans une pomme.
Revenir en haut Aller en bas
Ciaràn E. McLaren
SOLDAT & STAFF ◊ chef d'armée

Ciaràn E. McLaren
SOLDAT & STAFF ◊ chef d'armée


Messages : 182
Date d'inscription : 10/05/2019


Please… can you help me ? (Hard, Violence, insultes) Empty
MessageSujet: Re: Please… can you help me ? (Hard, Violence, insultes) Please… can you help me ? (Hard, Violence, insultes) EmptyVen 23 Aoû - 21:43


« Offrez plus Ernesto sans arme à ma meute un soir de pleine lune. Ils vont s’amuser à chasser du monstre. » « Le traqueur, traqué. J'aime cette idée... » Que tu réponds avec un petit sourire qui n'a rien de rassurant, surtout pour lui. Tu serais bien capable de l'envoyer au milieu d'une meute en étant désarmé, juste pour qu'il sente un instant ce que ça fait d'être lâché et traqué de la sorte. Tu n'as pas du tout un côté sadique pourtant mais quand tu te retrouves face à des gens qui manquent cruellement d'humanité et qui se comportent comme lui le fait, alors tu oublies toutes les règles de savoir-vivre pour avoir juste envie de leur payer tous leurs crimes. Et nul doute que pour Ernesto, il y en a beaucoup. Car tu devines que si il fait cela avec elle, c'est qu'il c'est déjà fait la main et qu'elle n'est pas sa première victime, ni la dernière sans doute. « Aucune idée, je crois que c’est juste un baron sans terre. Mais sa fidélité aveugle envers l’Autre d’Espagne est remarqué… Et l’Autre aime qu’on rampe à ses pieds. Chose que je n’ai jamais fait et que je ne ferais probablement jamais… Alors… peut-être qu’il veut tenter de m’imposer une loyauté de force ? » Tu ne sais pas et tu vas tenter de te renseigner sur ça aussi, car tu as des hommes partout et nul doute que quelqu'un sait un peu plus comment cela se passe en Espagne. Et pourquoi le roi est si proche d'un homme comme cela, d'un bourreau immonde qui prend plaisir à faire souffrir autrui, en toute impunité qui plus est.

Tu l'observes qui mange avec appétit et cela te fait sourire, au moins tu n'as pas emporté tant de nourriture pour rien. Et si cela peut lui permettre de tenir quelques heures sans avoir besoin d'avaler la nourriture droguée et empoisonnée qu'on lui donne habituellement, et bien tant mieux. Tu essayeras de revenir encore avec de quoi manger, mais tu ne peux pas venir tous les jours sinon tes visites seraient suspectes. « Quand j’étais un peu plus jeune en Espagne, je tentais de me faire la malle… Souvent c’était Ernesto qui me laissait filer pour une chasse… Et si je lui avais donné « satisfaction » avec une belle chasse, après m’avoir soigneusement puni…Il m’offrait des cadeaux ou « veillait » sur moi. C’est ce genre d’homme. Je crois qu’il aime torturer et faire souffrir. » « C'est un sadique, tout simplement. Un fou à qui on a donné du pouvoir et qui en use, en abuse pour faire souffrir les autres. Il prend plaisir à faire cela et ne changera jamais. » Que tu réponds en lui offrant un sourire. « Vous reprenez quelques couleurs. » Dis-tu en remarquant que ses joues sont d'un beau rose qu'elle n'avait pas à ton arrivée. Sans doute l'effet du vin et de la bonne nourriture saine, qu'elle peut manger sans risquer d'être stone pendant des heures. « Avez-vous besoin de quelque chose en particulier ? Vous voulez une potion de soin ou contre la douleur ? J'en ai toujours sur moi au cas où je subis une attaque. » Que tu dis en sortant de la poche de ton uniforme deux petites fioles contenant pour l'une, une potion rose et l'autre, un breuvage vert. De quoi l'aider à supporter la douleur de son corps abimé mais aussi pour permettre à ses plaies de guérir plus vite.


_________________
Plus que trois fois mille.

    by Wiise
Revenir en haut Aller en bas
Ernesto de Oropesa Acecha

Ernesto de Oropesa Acecha


Messages : 108
Date d'inscription : 21/05/2019
Localisation : En chasse


Please… can you help me ? (Hard, Violence, insultes) Empty
MessageSujet: Re: Please… can you help me ? (Hard, Violence, insultes) Please… can you help me ? (Hard, Violence, insultes) EmptySam 24 Aoû - 0:31

Ernesto ferma la porte sur Flore et entama sa marche vers ses appartements. Un mouvements attira son attention, une ombre prit alors la forme de Ciaran, que faisait ce fouille-merde ici? Il aimait donner de l'espoir à Flore en la soutenant, il était une menace car intouchable et bien entouré contre toute tentative de le tuer discrètement. Il était cependant imprudent et prompt à se porter en héros de la veuve et de l’orphelin, dirigeant des nécromanciens et nounours au grand cœur, voilà qui était original. C'était également un mage expérimenté et puissant, Ernesto faisait de son mieux pour le croiser à des moments opportuns et où il ne pourrait pas faire d'acte désespéré. Il eut un sourire sournois en continuant sa route sans fléchir, il venait sans doute s’enquérir d l'état de cette petite traînée de louve. Il avait le temps, il pénétra dans la salle et oublia son rapport immédiatement, le reléguant au second plan. Il ouvrit un malle et en sortit une dent, une des dents de lait de la jeune Flore qu'il lui avait arraché il y as fort longtemps, un objet précieux qu'il serra dans sa main en sentant son âme se transporter.

Flore était incroyablement prévisible et elle se jeta dans la gueule du loup avec volonté, expulsant sa frustration devant un public attentif et compréhensif. Ciaran était une parodie de prince charmant, espérait-il se la faire? Voilà qui serait hilarant. Le chasseur du roi esquissa un sourire cruel alors qu'il voyait la scène par les yeux de Flore, visiblement elle et le nécromant avaient beaucoup à se dire, sans doute des informations sur la rune qu'il avait camouflé, l'idiot se lançait dans une chasse inutile, cette rune dans le dos était impossible à retirer sans une intervention directe et lourde. Le fait de l'avoir liée à un objet était volontaire, objet qui était doté d'une rune de destruction qui laisserait Flore dans un état déplorable, empoisonnant son système nerveux et la paralysant pour un long moment si le besoin se faisait sentir. Ernesto était un salopard vicieux avant tout et il se riait déjà des plans de Ciaran, se délectant du sentiment de puissance que lui procurait la situation.

Ce petit jeu le lassa rapidement quand il dégaina la nourriture, ce petit salaud allait saloper un régime mûrement pensé pour mater toute dissidence. Il saisit son arme et sa baguette avant de se diriger sans aucune discrétion vers la chambre, annonçant sa présence avant même d'apparaître en marchant pesamment. Une fois devant la porte, il fit un geste et quatre gardes espagnols le rejoignirent, bien sur il ne comptait pas faire du mal à Ciaran, cela aurait des répercussions bien trop graves, mais il ne comptait pas risquer le face à face avant d'être prêt contre un tel adversaire, la partie d'échec était toujours en cours entre eux. Il poussa la porte sans délicatesse, offrant un grand sourire au nécromant.

-Sire McLaren. Vous nous rendez visite?

Il déploya les hommes en éventail devant lui d'un geste, les lances étaient levées, mais le message était clair. Il suivi leur entrée et toisa Flore avec dégoût. Cette erreur de la nature

-Tu no sabe quien soy nigromante*.

Il dépassa la ligne formée par ses hommes pour se rapprocher de Ciaran, lui faisant face sans aucune honte, sa lame pointée vers le sol crépitant d'étincelles. Il avait appris voilà bien longtemps à lire sur les lèvres.

-Tu veux savoir qui je suis? Laisse moi t'éclairer. Je suis l'épée qui fend le corps des lycans, la lame vengeresse d'Anuman pointée vers les enfants de la bête. Je suis Ernesto de Oropesa Acechar, maître de chasse du roi, protecteur de la couronne et serviteur de sa Majesté. Nul homme n'a montré autant de volonté et de ruse quand il as fallut sortir ses filles d'un piège mortel, j'ai tenu cachée du monde la souillure infligée à sa lignée par une créature impure. Voilà qui je suis nécromant. Ir directo al grano**. Ton droit de visite vient de se terminer, je te laisse suivre ces messieurs vers une aile qui n'est pas considérée comme terre espagnole. J'ai à faire.

Il lui offrit un sourire empli de sous-entendu. Flore allait devoir se débarrasser de toutes ces bonnes choses qui empoisonnaient son système sous contrôle strict.

______________________________

*Tu ne sait pas qui je suis nécromant
** Je vais aller droit au but
Revenir en haut Aller en bas
Flore Juglar

Flore Juglar
Sad black wolf


Messages : 314
Date d'inscription : 20/05/2019
Localisation : Dans l'ombre de sa sœur


Please… can you help me ? (Hard, Violence, insultes) Empty
MessageSujet: Re: Please… can you help me ? (Hard, Violence, insultes) Please… can you help me ? (Hard, Violence, insultes) EmptySam 24 Aoû - 9:08

Cette idée était plus que parfaite, j’espérais vraiment pouvoir un jour la mettre en place. J’étais sûre que nous allions beaucoup nous amuser. Une traque magnifique. Affronter une meute était bien différent d’affronter un loup solitaire. La puissance n’était pas du tout la même. Je hochais la tête, oui, c’était un sadique. Reprendre des couleurs. J’avalais encore une gorgée de vin et croquais de la viande et du pain avec un soupir.

« Vous m’auriez vu lorsque j’étais dans les bois. »

Un peu de gras, des belles couleurs, un sourire facile… De la joie. Quelque chose que je n’avais plus du tout. Mais c’était autre chose. Il fallait bien y penser un peu pour tenir le coup. J’observais les potions avant de secouer la tête. Rien, ça irait.

« Ne vous inquiétez pas… ça va … Il arrive. »

Et il était anormalement indiscret. Je fronçais les sourcils et fixais la porte sans bouger. Il n’était pas seul, il y avait des gardes. Quatre. Je me tendis en le voyant rentrer et le fixais droit dans les yeux. Je traduisis obligeamment ce qu’il disait en espagnol à Ciàran sans le lâcher des yeux et en mimant le violon. Oui, je me moquais complètement de ce qu’il disait. Et je ne pus m’empêcher de lui répondre :

« Et t’as oublié suceur de couille et putain personnel de ce même roi. Et concernant la souillure… Déjà que ma mère m’a clairement dit que niveau amant il valait rien. Puis j’ai pas demandé à faire partie de cette famille, alors la souillure ça vient plus de son côté. »

Oui, je ne savais pas me taire. Et alors ? C’était mon problème. Je souris à Ciàran et posais une main sur son bras.

« Je vous souhaite la bonne journée Duc Ciàran. »

Je ne dis pas que j’espérais le revoir… Mais je suppose qu’il le savait. Je lui fis un sourire et le suivis des yeux quand il quitta la pièce, escorté par les gardes. Je m’adossais à mes oreillers en soutenant son regard avant de reprendre la parole en espagnol avec un lourd accent :

« Et il va bien l’Autre ? »
Revenir en haut Aller en bas
Ciaràn E. McLaren
SOLDAT & STAFF ◊ chef d'armée

Ciaràn E. McLaren
SOLDAT & STAFF ◊ chef d'armée


Messages : 182
Date d'inscription : 10/05/2019


Please… can you help me ? (Hard, Violence, insultes) Empty
MessageSujet: Re: Please… can you help me ? (Hard, Violence, insultes) Please… can you help me ? (Hard, Violence, insultes) EmptyLun 26 Aoû - 20:52


En une fraction de seconde, l'ambiance devient plus froide dans la pièce, signe qu'une personne peu désirée n'est pas loin. Et évidemment quand Flore te dit qu'il arrive tu te retournes, pour voir la porte s'ouvrir sur le bourreau en question et sur ses hommes. Aussitôt tu te lèves et tu poses ta main sur le manche de ton épée, prêt à dégainer et à en envoyer quelque uns auprès des dieux dans la seconde où ils bougeront. Ernesto - « Sire McLaren. Vous nous rendez visite ? » Tu lui offres un sourire que tu essayes de rendre courtois, mais qui ne ressemble qu'à une grimace tant tu méprises les personnes comme lui. « Si on veut. » Que tu réponds simplement avant qu'il ne te baragouine quelque chose en Espagnol, auquel tu ne comprends rien car c'est une langue que tu ne maîtrises pas du tout. Ernesto - « Tu veux savoir qui je suis? Laisse moi t'éclairer. Je suis l'épée qui fend le corps des lycans, la lame vengeresse d'Anuman pointée vers les enfants de la bête. Je suis Ernesto de Oropesa Acechar, maître de chasse du roi, protecteur de la couronne et serviteur de sa Majesté. Nul homme n'a montré autant de volonté et de ruse quand il as fallut sortir ses filles d'un piège mortel, j'ai tenu cachée du monde la souillure infligée à sa lignée par une créature impure. Voilà qui je suis nécromant. Ir directo al grano**. Ton droit de visite vient de se terminer, je te laisse suivre ces messieurs vers une aile qui n'est pas considérée comme terre espagnole. J'ai à faire. » « Votre petit discours pourrait peut-être impressionner un de vos sous-fifres, mais pour être sincère je vous trouve ridicule. Touchez un seul de mes cheveux et c'est toute l'armée des Nécromanciens que vous aurez sur le dos. Il me suffit juste de... Siffler. » Que tu dis en plantant tes yeux dans ceux du bourreau. Tes hommes savent que tu es ici, ils t'ont vus entrer dans cette pièce et ils ne sont pas loin, ils peuvent intervenir à tout moment. « Sans parler des dragonniers, des thaumaturges et de tous les hommes de toutes les régions soumises à notre bon roi. Nous n'en resterons pas là, Sir grande gueule, soyez en certain. » Et après un dernier hochement de tête vers Flore, tu quittes la pièce en priant tous les dieux pour qu'elle ne soit pas punie trop sévèrement. De toute façon, tu comptes bien bouger après cela.


_________________
Plus que trois fois mille.

    by Wiise
Revenir en haut Aller en bas
Ernesto de Oropesa Acecha

Ernesto de Oropesa Acecha


Messages : 108
Date d'inscription : 21/05/2019
Localisation : En chasse


Please… can you help me ? (Hard, Violence, insultes) Empty
MessageSujet: Re: Please… can you help me ? (Hard, Violence, insultes) Please… can you help me ? (Hard, Violence, insultes) EmptySam 14 Sep - 21:51

Tout cet étalage de force n'était rien face à la menace de l'incident diplomatique, la délicate menace de voir une alliance angleterre/espagne ne pas se faire, tout cet or, toute cette opulence, toutes ces obligations. Ernesto éclata de rire alors que Ciaran quittait la salle, un rire mauvais et malsain, Flore avait le don d'embourber le cerveau des faibles d'esprits et autres chevaliers servants. Son apparente fragilité lui attirait sans doute la pitié de ces ignorants, ces inconscients qui ne connaissaient pas la nature de la bête, sa perversité inhérente, sa bestialité maladive. Comme si il n'y avait pas assez de morts pour les en informer. Ces anglais étaient faibles, ils tremblaient dans leur botte à la simple idée de commettre un mauvais pas, si Ciaran c'était montré un adversaire à la hauteur et un chieur de première, il n'avait aucun contrôle sur ce qui se passait ici, il pouvait renforcer les contrôles, faire mener interrogatoires et enquêtes, il ne trouverait rien qui lui permette de faire tomber le favori du roi. Ils se demandaient d'où lui venait son pouvoir sans comprendre qu'il l'avait mérité. La porte se ferma lourdement et son regard se fit méprisant en se posant sur Flore, il enfila ses gants avec calme.

Il aurait put l'invectiver, lui expliquer, mais il avait abandonné, il avait bien mieux pour elle, un plan si bien conçu et si génial qu'il ne pouvait sortir que de l'esprit pervers et vicieux d'un intriguant de première comme lui, un plan qui humilierait à jamais Flore, la jetant au ban de la société, ce loup allait devoir se faire connaître et son plan était déjà en marche, les préparatifs coûtaient une fortune mais la récompense en vaudrait la peine, il serait libéré de ce gardiennage stérile ou ressortirait avec un tapis rouge vers la famille royale. Dans tout les cas, il était gagnant.

Sa main se serra sur la gorge de Flore pendant que la rune s'activait, si les amateurs pensaient qu'endoloris était un sort violent, ils n'avaient pas intérêt à se frotter à celui-là, la rune d'holocauste appliquée sur son sceau brûlait Flore de l'intérieur, les païens confrontés au catholiques pouvait connaître telle douleur, il ne la souhaitait à personne. Son autre main saisit un bâton qu'il enfonça dans sa gorge pour la forcer à vomir, ce n'était pas avec un tel régime qu'elle serait prête à son grand final, elle devait avoir l'air la plus vulnérable possible. Il acheva sa manœuvre sans aucune délicatesse et frappa Flore à l'estomac pour augmenter la quantité de nourriture rejetée. Il lui cracha dessus en signe de mépris et arrêta la rune pour la laisser se vider son pied frappa violemment ses côtes en l'envoya percuter le mur avec un bruit sourd.
Revenir en haut Aller en bas
Flore Juglar

Flore Juglar
Sad black wolf


Messages : 314
Date d'inscription : 20/05/2019
Localisation : Dans l'ombre de sa sœur


Please… can you help me ? (Hard, Violence, insultes) Empty
MessageSujet: Re: Please… can you help me ? (Hard, Violence, insultes) Please… can you help me ? (Hard, Violence, insultes) EmptySam 14 Sep - 22:07

J’observais partir Ciàran sans rien dire, presque soulagée qu’il parte sans dommage. J’observais Ernesto sans rien dire. Il faut dire qu’un manque d’air empêchait souvent de parler, ou dans mon cas de hurler. Il m’avait soulevé de mon lit et m’étranglant et je sentis le feu courir dans mes veines. Ma bouche s’ouvrir dans un cri silencieux alors que mon corps convulsait. Mes dents rencontrèrent le bois qui s’enfonça dans ma gorge. La bile remonta dans ma gorge et son coup de poing me plia en deux, mes jambes ne me soutenirent pas et je tombais à genoux devant lui. Je sentis à peine son crachat, trop occupée à vomir tout ce que j’avais pu avoir dans l’estomac. Je roulais contre le mur et finis de cracher la bile que j’avais dans la bouche. J’inspirais longuement, les effets de la potion qu’il me donnait passait actuellement. J’essuyais ma bouche d’un revers de main et fixais mon tortionnaire. Toi… Je refermerais mes crocs sur ta gorge un jour… Et crois-moi, même sous ma forme humaine, je laperais ton sang. Je fermais légèrement les yeux et ma magie du sang glissa rapidement dans mon corps pour réparer le moindre micro dommage interne de mon corps. Rien d’autres que des soins internes. J’essuyais juste une goutte de sang qui glissa le long de mon menton. Je me laissais glisser contre le mur pour m’asseoir face à Ernesto, un sourire insolent aux lèvres. Je savais très bien que ça n’allait pas finir aussi simplement.

« Hijo di puta. »

Ça c’était clair, net et précis.
Revenir en haut Aller en bas
Ernesto de Oropesa Acecha

Ernesto de Oropesa Acecha


Messages : 108
Date d'inscription : 21/05/2019
Localisation : En chasse


Please… can you help me ? (Hard, Violence, insultes) Empty
MessageSujet: Re: Please… can you help me ? (Hard, Violence, insultes) Please… can you help me ? (Hard, Violence, insultes) EmptyMer 18 Sep - 21:49

Ernesto sentait que sa patience était fine ce soir, il ne voulait pas perdre de temps avec elle ce soir, il avait des préparatifs très importants et elle les dérangeait avec ses visites impromptues. Le bourreau usa du baton encore couvert de fluides pour relever le menton de Flore avant de la frapper à la tempe d'un coup cinglant assez puissant pour la sonner, il ne prendrait même pas la peine de renchérir à sa provocation, il se contenterait donc de faire son travail ce soir. Sa main agrippa la chevelure de Flore pour la traîner au sol sans ménagement, il se mit à siffler un petit air militaire espagnol alors qu'il mettait Flore sur le dos et qu'il l'immobilisait en s'appuyant sur elle d'un genou. Eux deux devaient avoir une longue discussion ce soir au sujet de sa transformation intempestive, Ernesto devait en savoir plus sur le sujet. Ses poings labourèrent ses flancs de coup afin de la priver d'air avant qu'il ne sorte une énorme seringue qu'il planta directement au niveau de les muscles de la colonne vertébrale, il injecta ensuite le breuvage magique sensé paralyser entièrement un Nundu adulte et se releva. La seule chose qui fonctionnait désormais était sa tête, il la retourna d'un coup de pied négligent, lui permettant de reprendre ses esprits. Il avait suffisamment de réserve de cette cochonnerie pour tenir plusieurs jours avec sa magie du sang prise en compte.

Il s'accroupit au dessus de son corps sans défense, sortant une orange qu'il commença à éplucher comme il l'aurait fait de la peau d'une bête ou d'un autre être humain. Son regard transperça Flore alors qu'il se servait un quartier généreux qu'il enfourna avec un petit bruit de satisfaction, il prit le reste pour l'écraser directement au dessus de ses yeux, la pulpe acide aurait tôt fait d'aveugler la louve et d'augmenter son état de stress. Il n'avait toujours pas arrêté de siffler son air militaire, cet air énergique et entêtant dont le côté répétitif était presque une torture supplémentaire. Il se releva pour aller chercher ses instruments, la nuit ne faisait que commencer après tout.
Revenir en haut Aller en bas
Flore Juglar

Flore Juglar
Sad black wolf


Messages : 314
Date d'inscription : 20/05/2019
Localisation : Dans l'ombre de sa sœur


Please… can you help me ? (Hard, Violence, insultes) Empty
MessageSujet: Re: Please… can you help me ? (Hard, Violence, insultes) Please… can you help me ? (Hard, Violence, insultes) EmptyMer 18 Sep - 22:59

La douleur satura vite mes sens avant que l’engourdissement ne prenne sa place. Je me recroquevillais mentalement sur moi-même et déconnecter mentalement un à un le moindre de mes nerfs en soutenant le regard de mon bourreau. Ma magie du sang était trop dangereuse pour que je l’utilise sur moi-même sans être totalement éveillé. Il fallait que je me focalise sur quelque chose… Pas la chanson. Une chose… une chose qu’il ne pouvait pas toucher. Mes yeux me brûlaient affreusement. La chanson allait me rendre dingue. Le contact froid du sol du bout de mes doigts. Non… Non quelque chose qu’il ne pouvait même pas me prendre… Même avec une magie du sang très faible… La sensation du sang coulant dans mes veines et sa chaleur. Je refermais soigneusement mon esprit à tout autre chose que cette sensation. Je me focalisais dessus. La chaleur du sang coulant au travers de mes veines. Le sang de la meute… Le sang de la meute… Le sang de la meute… Caenar… Norren… tout le monde… Le sang qui coulait dans mes veines. Je rouvris les yeux, toujours focalisée sur cette sensation, cette sensation de chaleur. J’avais la vue complètement brouillée, au moins je ne voyais pas la sale trogne d’Ernesto. Je le sentais… Mais mon corps était lourd et je sentais ma conscience au bord de s’enfoncer dans une obscurité digne d’une nuit sans lune.
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé




Please… can you help me ? (Hard, Violence, insultes) Empty
MessageSujet: Re: Please… can you help me ? (Hard, Violence, insultes) Please… can you help me ? (Hard, Violence, insultes) Empty

Revenir en haut Aller en bas

Please… can you help me ? (Hard, Violence, insultes)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Les insultes du Capitaine Haddock
» Le mot "chomeur" est il une insulte ?
» [Sondage] La limite des joueurs dans un gang

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Founders era  :: Les quatre royaumes :: Palais Royal :: Les chambres-